Cet article prend 7 minutes à lire et comporte 1691 mots.

Vous voulez partager les photos de vos enfants avec vos proches, avec vos amis. En parents responsables, vous ne souhaitez pour autant les exposer inutilement. Un tutoriel complet pour un partage plaisir en toute sécurité.

Quel parent n’a pas envie de parta­ger avec ses proches (parents et amis) les dernières photos de ses enfants ?

Bien sûr, quand vous prenez une photo avec votre télé­phone, vous pouvez toujours l’envoyer par MMS à un ou plusieurs desti­na­taires. Il faut program­mer votre liste, ou entrer le nom de chaque desti­na­taire, envoyer, en espé­rant qu’il puisse affi­cher la photo­gra­phie.

Et si vous avez pris la photo avec un appa­reil photo, un vrai – il faut trans­fé­rer avant d’envoyer. Tout en sachant que la photo n’a pas voca­tion à être impri­mée ni à être conser­vée – la qualité est correcte pour un affi­chage sur l’écran d’un smart­phone, point.

Alors vous avez envie d’une solu­tion plus adap­tée.

Les réseaux sociaux ? Ils ne sont pas conseillés, trop de préda­teurs et de personnes mal inten­tion­nées rôdent sur inter­net. Sans parler du risque de retrou­ver votre photo utili­sée à des fins que vous n’approuvez pas forcé­ment.

La créa­tion d’un livre photo ? Pour des occa­sions parti­cu­lières, pour­quoi pas ? Mais il n’y a pas la magie du partage en temps réel.

Dernière solu­tion, créer un site… et voila, je vous entends déjà crier au fou, à l’inconscient ! Mais non ! Laissez‐moi finir ma phrase : un site privé ! Accessible unique­ment aux personnes à qui vous en auto­ri­se­rez l’accès, et pas à une de plus !

Un photo­blog, mais à accès (très) restreint. Nous allons passer en revue les diffé­rentes étapes pour mettre en place votre espace privé sur inter­net, pour votre plai­sir et celui des vôtres.

Les avantages et inconvénients d’un photoblog

Outre la priva­cité et le partage, le photo­blog a de nombreux avan­tages :

  • vous pouvez (vous devriez) expli­quer l’image, ne serai‐ce que par une ou deux phrases. Passé un temps, vous ne vous souvien­drez plus des détails.
  • chaque visi­teur peut commen­ter, et ces commen­taires que vous n’auriez peut‐être pas mis sur les réseaux sociaux ou suite à l’envoi d’un MMS vont faire vivre la photo.
  • vous pouvez parcou­rir votre « album » sous divers angles de vues : par année, par enfant, par événe­ment (en mettant des étiquettes telles que Noël, Anniversaire, Piscine…)
  • vous ne dépen­dez pas d’une plate­forme qui vous impose ses condi­tions, ses restric­tions, et dont la sécu­rité n’est pas non plus parfaite

Par contre, il va falloir mettre la main à la pâte, prendre du temps, et inves­tir de 40 à 50 € par an. Il va falloir mettre en ligne chaque photo et la commen­ter.

Et il va falloir suivre les diffé­rentes étapes qui suivent. La première étant de…

Choisir un hébergement

Même s’il existe des dizaines voire des centaines d’hébergeurs vous propo­sant tous la lune, très peu au final vous permettent de l’atteindre.

Un héber­ge­ment de qualité a un coût ; je vous recom­mande les offres de NUXIT ou d’OVH, pour moins de 45 € par an vous aurez un nom de domaine et un héber­ge­ment avec suffi­sam­ment d’espace pour stocker autant de photos que vous le souhai­tez.

Pour ceux qui shootent comme leur ombre, qui ont plusieurs enfants, ou pour regrou­per la tribu entière, il peut être inté­res­sant de choi­sir une offre plus confor­table en terme d’espace disque.

Vous avez votre héber­ge­ment, vous allez à présent…

Créer votre photoblog

Il n’y a pas une mais plusieurs façons d’installer WordPress ; voici les deux prin­ci­pales :

  • la plus simple : instal­ler WordPress avec un utili­taire fourni par l’hébergeur ; il faudra certai­ne­ment mettre WordPress à jour immé­dia­te­ment après l’installation
  • manuel­le­ment en télé­char­geant la dernière version de WordPress, avant de le trans­fé­rer en utili­sant un logi­ciel tel que Filezilla ou Cyberduck.

Si vous n’avez jamais touché à WordPress, pas d’inquiétude, les articles Installer et opti­mi­ser WordPress et Installer, acti­ver, mettre à jour et suppri­mer une exten­sion WordPress vont vous aider à tout mettre en place.

Que ce soit via un instal­leur ou en l’installant par vous même, c’est WordPress seul qui sera installé. Il faudra donc rajou­ter des exten­sions et effec­tuer quelques réglages.

Voici la liste de ces exten­sions essen­tielles pour votre photo­blog privé :

Avant tout, il faut sécu­ri­ser le site. Une exten­sion telle que Shield Security le fait, même sans toucher à un seul réglage. Il suffit de l’installer et de l’activer.

Shield Security for WordPress

Shield Security for WordPress

Complete All‐In‐One Protection for your WordPress sites, that makes Security Easy for Everyone – it doesn’t have to be hard anymore.

One Dollar Plugin

Akismet est instal­lée par défaut avec WordPress, il vous suffira de l’activer (et de la mettre à jour éven­tuel­le­ment). Parce que vos parents et amis vont commen­ter, mais le web c’est aussi des robots spam­meurs et leurs commen­taires à eux ne sont pas les bien­ve­nus.

Pour auto­ri­ser ou refu­ser l’accès au photo­blog, Members suffit ample­ment.

Members

Members

The most power­ful user, role, and capa­bi­lity mana­ge­ment plugin for WordPress.

Justin Tadlock

D’autres exten­sions peuvent aussi s’avérer utiles :

Si votre thème ou certaines exten­sions ne sont pas traduits en fran­çais (quand vous aurez fini par convaincre grand‐maman de passer sur le photo­blog pour admi­rer vos reje­tons, vous n’aurez plus assez de force pour lui expli­quer que « Next post », c’est de l’anglais, que ça signi­fie « Article suivant », et que oui, ce serait plus perti­nent de dire « Photo suivante »…).

Loco Translate

Loco Translate

Traduisez direc­te­ment des thèmes et exten­sions WordPress depuis votre navi­ga­teur.

Tim Whitlock

Pour affi­cher les dernières photos des bambins dans la barre laté­rale, si votre thème en a une. Vous pouvez même mettre un exem­plaire du widget par enfant (en gérant les enfants par caté­go­ries : une par enfant) – on n’en rajoute pas tous les jours, en prin­cipe 😉

Recent Posts Widget Extended

Recent Posts Widget Extended

Provides flexible and advan­ced recent posts. Display it via short­code or widget with thumb­nails, post excerpt, taxo­nomy and more.

Satrya

Pour les gale­ries de photos, essayez Photonic ou Justified Gallery (ce sont les exten­sions que j’utilise sur ce site pour affi­cher les gale­ries et agran­dir les images).

Photonic Gallery & Lightbox for Flickr, SmugMug, Google Photos, Zenfolio and Instagram

Photonic Gallery & Lightbox for Flickr, SmugMug, Google Photos, Zenfolio and Instagram

Galleries on steroids ! A stylish light­box & gallery plugin for WP, Flickr, SmugMug, Google Photos, Zenfolio & Instagram photos and videos.

Sayontan Sinha

Justified Gallery

Justified Gallery

WordPress gallery plugin. Display native WordPress galle­ries in a respon­sive justi­fied image grid and a pretty light­box.

Damian Góra

Vous pouvez aussi lire l’article Des exten­sions gratuites pour créer une gale­rie photo attrayante si vous n’avez pas trouvé votre bonheur pour l’affichage des gale­ries ou pour le carrou­sel.

Si vous êtes plutôt bran­ché vidéos, Automatic YouTube Gallery vous permet­tra de les présen­ter sous forme de gale­ries, de slider ou de play­list.

Automatic YouTube Gallery

Automatic YouTube Gallery

Automated YouTube galle­ries made easy ! Automatically add videos uploa­ded to a YouTube user account, chan­nel, play­list to your website.

Team Plugins360

Il faudra égale­ment instal­ler un thème mettant en valeur vos photo­gra­phies – Atlantic par exemple, ou Twenty Fifteen sont tout indi­qués. Sinon, l’article Quel thème WordPress choi­sir pour un photo­blog ? et la rubrique Thèmes de ce site vous donne­ront des idées, si vous n’avez pas encore arrêté votre choix.

Rappelez‐vous de la fina­lité de ce photo­blog : parta­ger les photos de vos enfants avec vos proches. Nul besoin d’aller cher­cher dans les thèmes à la mode, souvent plus lourds et moins simples à confi­gu­rer.

 Il vous suffira ensuite de suivre les indi­ca­tions suivantes pour…

Configurer et sécuriser votre blog

Sécuriser le photoblog

La première opéra­tion à effec­tuer, c’est de ne pas permettre l’inscription. Chaque membre inscrit le sera par vos propres soins. Rendez‐vous sur Réglages > Général et déco­chez si néces­saire l’option Tout le monde peut s’enregistrer.

Gérer l’inscription au photo­blog

Il faut aussi deman­der aux moteurs de recherche de ne pas indexer le site, en allant dans Réglages > Lecture et en cochant la case Demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site.

Réglages des options du blog

Après chaque modi­fi­ca­tion, n’oubliez pas de la vali­der en cliquant sur le bouton Enregistrer les modi­fi­ca­tions.

Nous allons ensuite confi­gu­rer Members pour rendre le photo­blog privé.

Rendez‐vous dans Réglages > Members. Vous le voyez sur l’image ci‐dessous, tout en bas, il y a une section Site privé. Vous cochez cette case, vous cliquez sur Mettre à jour les réglages, et le tour est joué, il faudra s’enregistrer pour voir le contenu du site.

Réglages de l’extension Mambers

Ça y est, votre photo­blog n’est plus acces­sible sans inscrip­tion préa­lable.

Créer les utilisateurs

Souvenez‐vous, l’inscription n’est pas auto­ri­sée ! Alors vous allez créer, en tant qu’administrateur, un compte pour chaque utili­sa­teur – en commen­çant par vous.

Réservez le compte admi­nis­tra­teur à la gestion du photo­blog. Créez un profil auteur pour tous ceux qui mettront des photos en ligne, un profil abonné pour les autres.

Rendez‐vous dans Utilisateurs > Ajouter, et créez vos profils. Très simple. Deux rôles nous inté­ressent : Abonné (par défaut) et Auteur (pour pouvoir mettre les photo­gra­phies en ligne). Vous avez déjà votre compte Administrateur, ne l’utilisez, je le répète, que pour l’administration du photo­blog.

Ajouter un utili­sa­teur

Lorsque vous créez un profil pour une personne peu habi­tuée au web, pensez à affi­cher le mot de passe et à le noter pour elle.

Vous pouvez aussi chan­ger le mot de passe, ceux géné­rés auto­ma­ti­que­ment sont très looooooongs du type dQtoPLdkY6rzARZXmvN5jVER par exemple.

Vous avez un indi­ca­teur de force du mot de passe, servez vous en pour en géné­rer un de plus simple à rete­nir sans pour autant perdre en sécu­rité : 1K.s@ble est un mot de passe fort, peut‐être plus simple à rete­nir.

Habiller le photoblog

Et pour finir, nous allons acti­ver le thème que vous avez préa­la­ble­ment choisi – mais vous allez voir, en chan­ger est très simple aussi.

Rendez‐vous dans Apparence > Thèmes, et cliquez sur le bouton Ajouter en haut à gauche, ou sur le gros bloc de droite marqué Ajouter un thème avec un «+» énorme en son milieu.

Interface de gestion des thèmes

Vous allez atter­rir sur un nouvel écran, listant l’ensemble des thèmes instal­lables depuis WordPress.org.

Entrez le nom du thème choisi dans la zone de saisie en haut à droite, marquée Recherche parmi les thèmes… pour trou­ver un thème par son nom ou avec des mots clés (le plus souvent en anglais). Ou cliquez sur le bouton Mettre un thème en ligne si vous avez déjà télé­chargé le thème de votre choix.

Prévisualisez, ou acti­vez direc­te­ment, et c’est tout. Il va peut‐être falloir quelques réglages via Apparence > Personnaliser depuis l’interface d’administration, ou depuis Personnaliser dans la barre d’administration si vous êtes passé sur le site pour voir le rendu du thème.

Ajouter un thème

L’installation et la person­na­li­sa­tion de votre photo­blog sont termi­nées. Enfin, pour l’essentiel, mais je vous fais confiance pour rendre votre site attrayant, pour en faire un endroit convi­vial où famille et amis vien­dront passer un moment.

Et maintenant…

Les photos, c’est bien, mais pour les vidéos ?

Elles sont bien plus gour­mandes en espace de stockage et en ressources pour les vision­ner, mais en même temps, on a tant envie de les parta­ger !

Les héber­ger soi‐même sur votre photo­blog peut être une solu­tion, si vous n’en mettez pas en ligne quoti­dien­ne­ment.

Mais si vous en réali­sez et parta­gez régu­liè­re­ment, il sera préfé­rable de passer par YouTube, vimeo ou dayli­mo­tion. En véri­fiant bien les options de partage et de confi­den­tia­lité, diffé­rentes pour chaque plate­forme.

Attention ! Même si votre site est sécu­risé, le risque zéro n’existe pas ! Ayez toujours une copie (voire deux) de vos photos et vidéos, ailleurs, et suppri­mez systé­ma­ti­que­ment toute donnée de géolo­ca­li­sa­tion.

Voila, il ne vous reste plus qu’à mettre en ligne les photos et vidéos de vos bambins, et à commu­ni­quer l’adresse du photo­blog à vos amis et parents !

Et vous, comment faites‐vous pour parta­ger les photos et vidéos de vos enfants ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en infor­mer en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *