Des extensions pour faciliter l'administration de WordPress

Cet article prend 4 minutes à lire et comporte 920 mots.

Des extensions pour améliorer la gestion des articles et des pages sous WordPress.

L’interface d’ad­mi­nis­tra­tion de WordPress est simple et convient telle-quelle à la majo­rité des utili­sa­teurs.

Mais si vous publiez régu­liè­re­ment, la gestion des articles et des pages peut vite tour­ner au cauche­mar. Trop d’ar­ticles, trop de pages – même si vous pouvez modi­fier la pagi­na­tion (affi­cher 30 articles au lieu de 20 par exemple) – diffi­cile de s’y retrou­ver, d’ef­fec­tuer des modi­fi­ca­tions. Difficile de retrou­ver une entrée du menu perdue dans les Réglages, fasti­dieux de passer par Articles pour aller modi­fier un article publié il y a 6 mois.

J’ai déni­ché quelques exten­sions qui vont vous faci­li­ter la gestion des articles et des pages, et qui, sans être indis­pen­sables, vont avan­ta­geu­se­ment rempla­cer les fonc­tion­na­li­tés de base de WordPress, ou vont en ajou­ter.

Pour instal­ler et acti­ver une exten­sion WordPress, je vous conseille de lire l’ar­ticle Installer, acti­ver, mettre à jour et suppri­mer une exten­sion WordPress.

Par défaut, les articles et les pages sont présen­tés par ordre anté­chro­no­lo­gique (du plus récent au plus ancien). Pour les pages enfants, la hiérar­chie est respec­tée, les pages enfant sont précé­dées d’un tiret long (—) et placées sous la page parent. Mais c’est tout. La gestion des pages sous WordPress, ce n’est pas le Pérou.

Pour remé­dier à la pauvreté de l’in­ter­face native de gestion des pages, nous pouvons faire appel à…

Nested Pages

Nested Pages

Nested Pages

Nested Pages four­nit une inter­face par glisser-déposer pour gérer les pages & autres types de…

Kyle Phillips

Cette exten­sion (traduite en fran­çais, c’est un bon point ?) n’est pas , contrai­re­ment à ce que son nom pour­rait lais­ser croire, réser­vée aux seules pages. Mais person­nel­le­ment, je n’ai pas réussi à l’ac­ti­ver pour les articles. Quelque chose a dû m’échap­per…

Elle n’est pas non plus indis­pen­sable, surtout si vous ne gérez pas un nombre incal­cu­lable de pages. Mais elle est utile.

Pour créer une page, pour réor­ga­ni­ser les pages et créer ainsi un menu dédié, pour les hiérar­chi­ser (un simple glis­ser / dépo­ser suffit à décla­rer une page « fille »), pour créer une page enfant…

Nested Pages – Interface et menu contex­tuel

La modi­fi­ca­tion rapide (d’une ou de plusieurs pages) est elle aussi possible :

Nested Pages – Modification rapide

Autant dire que cette exten­sion remplace agréa­ble­ment l’interface par défaut de WordPress pour la gestion des pages.

La créa­tion d’un menu dédié utili­sable en tant que widget (donc dans les barres laté­rales) sera peut-être utile à certains, mais reste anec­do­tique. D’autant que sa synchro­ni­sa­tion semble gour­mande en ressources.

Nested Pages – Widget Menu

L’interface d’ad­mi­nis­tra­tion de Nested Pages est quant à elle (rela­ti­ve­ment) claire :

Nested Pages – Interface d’ad­mi­nis­tra­tion

En complé­ment, pour les articles et les pages, nous pouvons aussi utili­ser…

WP Sheet Editor – Bulk Spreadsheet Editor

Bulk Edit Posts and Products in Spreadsheet

Bulk Edit Posts and Products in Spreadsheet

Modern Bulk Editor for Posts and Pages, create and edit hundreds of posts at once in a spread­sheet inside wp-admin. Search and quick edits.

WP Sheet Editor

Vos articles et vos pages sont listées comme dans un tableur. Cette présen­ta­tion offre l’avan­tage de donner une vue plus synthé­tique des données que la présen­ta­tion par défaut.

Les deux ont leurs avan­tages (et leurs incon­vé­nients), et vous aurez toujours accès à l’in­ter­face WordPress native.

Vous accé­de­rez à cette nouvelle vue par l’en­trée de menu WP Sheet Editor, ou par les entrées Sheet Editor des menus Pages et Articles.

WP Sheet Editor
WP Sheet Editor

Vous pouvez modi­fier le titre, le contenu, les caté­go­ries, la date de publi­ca­tion, les étiquettes, l’image à la Une… depuis une page unique.

Certains champs ne sont pas éditables, comme l’iden­ti­fiant unique de chaque article ou la date de modi­fi­ca­tion qui sont auto­ma­ti­que­ment rensei­gnés par WordPress lors de la créa­tion et de la modi­fi­ca­tion.

Voilà pour les fonc­tion­na­li­tés propo­sées par la version gratuite de l’ex­ten­sion.

Si vous souhai­tez choi­sir les champs à affi­cher, filtrer les articles ou les pages, effec­tuer un rempla­ce­ment dans l’en­semble des articles, gérer les champs créés via ACF, vos Custom Post Types ou vos produits WooCommerce, il existe des versions payantes de cette exten­sion, depuis envi­ron 20 € TTC par exten­sion, pour un an, jusqu’à 400 € TTC, pour l’en­semble des exten­sions avec une licence à vie.

Dans un tout autre registre, décou­vrons la dernière exten­sion de cet article…

Revisionize

Revisionize

Revisionize

Draft up revi­sions of live, publi­shed content. The live content doesn’t change until you publish the revi­sion manually or with the sche­du­ling sys …

Jamie Chong

Lorsqu’un article ou une page sont publiés, chaque modi­fi­ca­tion appa­raî­tra dès que vous clique­rez sur Mettre à jour.  

revisionize
revi­sio­nize

Normal… mais pas toujours très pratique, surtout si la mise à jour prend du temps ou doit être approu­vée avant mise en ligne.

Et pour­tant, la mise à jour d’un article peut s’avé­rer indis­pen­sable : de nouvelles infor­ma­tions perti­nentes à ajou­ter, des infor­ma­tions obso­lètes à suppri­mer… vous gagne­rez en visi­bi­lité et en auto­rité, mais en atten­dant, il faut effec­tuer cette révi­sion sans péna­li­ser vos lecteurs, et sans péna­li­ser votre réfé­ren­ce­ment natu­rel.

Deux solu­tions : repas­ser l’ar­ticle en mode Brouillon (mais les inter­nautes n’y auront plus accès), ou utili­ser Revisionize.

Revisionize clone votre article, vous avez tout votre temps pour effec­tuer les modi­fi­ca­tions dans ce nouveau brouillon et pour les (faire) vali­der, sans pour autant affec­ter l’ar­ticle initial tant que la mise à jour n’est pas termi­née et éven­tuel­le­ment approu­vée.

L’extension est très simple à utili­ser : il suffit de cliquer sur Revisionize (juste au-dessus du bouton Mettre à jour). Vous pouvez alors rema­nier votre article, en le gardant en mode Brouillon ou En attente de relec­ture et en lais­sant l’ac­cès à la mouture précé­dente.

Le brouillon ainsi créé comporte un aver­tis­se­ment pour éviter la perte de l’ar­ticle initial, aver­tis­se­ment placé en haut de la fenêtre d’édi­tion et juste au dessus du bouton Publier.

Nouveau brouillon avec Revisionize
Nouveau brouillon avec Revisionize

Une fois la révi­sion ache­vée, un simple clic sur Mettre à jour écra­sera l’ar­ticle d’ori­gine.

Ces exten­sions gratuites ne vont rien appor­ter à votre blog en termes d’ex­pé­rience utili­sa­teur – pour le lecteur – c’est à vous qu’elles vont appor­ter, en simpli­fiant et en opti­mi­sant la gestion de votre blog.

Vous pour­rez déga­ger du temps pour opti­mi­ser votre contenu, peau­fi­ner le rendu du blog ou pour d’autres acti­vi­tés sans lien avec le blog­ging – à vous de choi­sir.

Et vous, utilisez-vous l’une de ces exten­sions ? Avez-vous d’autres exten­sions à propo­ser pour opti­mi­ser l’ad­mi­nis­tra­tion de WordPress ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en infor­mer en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la
newsletter

Pour être informé à chaque fois que je publie un nouvel article.

Merci !

Quelque chose c'est mal passé…

Retour haut de page

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :