Cet article prend 4 minutes à lire et comporte 920 mots.

Des extensions pour améliorer la gestion des articles et des pages sous WordPress.

L’interface d’administration de WordPress est simple et convient telle‐quelle à la majo­rité des utili­sa­teurs.

Mais si vous publiez régu­liè­re­ment, la gestion des articles et des pages peut vite tour­ner au cauche­mar. Trop d’articles, trop de pages – même si vous pouvez modi­fier la pagi­na­tion (affi­cher 30 articles au lieu de 20 par exemple) – diffi­cile de s’y retrou­ver, d’effectuer des modi­fi­ca­tions. Difficile de retrou­ver une entrée du menu perdue dans les Réglages, fasti­dieux de passer par Articles pour aller modi­fier un article publié il y a 6 mois.

J’ai déni­ché quelques exten­sions qui vont vous faci­li­ter la gestion des articles et des pages, et qui, sans être indis­pen­sables, vont avan­ta­geu­se­ment rempla­cer les fonc­tion­na­li­tés de base de WordPress, ou vont en ajou­ter.

Pour instal­ler et acti­ver une exten­sion WordPress, je vous conseille de lire l’article Installer, acti­ver, mettre à jour et suppri­mer une exten­sion WordPress.

Par défaut, les articles et les pages sont présen­tés par ordre anté­chro­no­lo­gique (du plus récent au plus ancien). Pour les pages enfants, la hiérar­chie est respec­tée, les pages enfant sont précé­dées d’un tiret long (—) et placées sous la page parent. Mais c’est tout. La gestion des pages sous WordPress, ce n’est pas le Pérou.

Pour remé­dier à la pauvreté de l’interface native de gestion des pages, nous pouvons faire appel à…

Nested Pages

Nested Pages

Nested Pages

Nested Pages four­nit une inter­face par glisser‐déposer pour gérer les pages & autres types de contenu dans l’interface d’administration de WordPress, sans perdre pour autant la fonc­tion­na­lité de modi­fi­ca­tion rapide.

Kyle Phillips

Cette exten­sion (traduite en fran­çais, c’est un bon point ?) n’est pas , contrai­re­ment à ce que son nom pour­rait lais­ser croire, réser­vée aux seules pages. Mais person­nel­le­ment, je n’ai pas réussi à l’activer pour les articles. Quelque chose a dû m’échapper…

Elle n’est pas non plus indis­pen­sable, surtout si vous ne gérez pas un nombre incal­cu­lable de pages. Mais elle est utile.

Pour créer une page, pour réor­ga­ni­ser les pages et créer ainsi un menu dédié, pour les hiérar­chi­ser (un simple glis­ser / dépo­ser suffit à décla­rer une page « fille »), pour créer une page enfant…

Nested Pages – Interface et menu contex­tuel

La modi­fi­ca­tion rapide (d’une ou de plusieurs pages) est elle aussi possible :

Nested Pages – Modification rapide

Autant dire que cette exten­sion remplace agréa­ble­ment l’interface par défaut de WordPress pour la gestion des pages.

La créa­tion d’un menu dédié utili­sable en tant que widget (donc dans les barres laté­rales) sera peut‐être utile à certains, mais reste anec­do­tique. D’autant que sa synchro­ni­sa­tion semble gour­mande en ressources.

Nested Pages – Widget Menu

L’interface d’administration de Nested Pages est quant à elle (rela­ti­ve­ment) claire :

Nested Pages – Interface d’administration

En complé­ment, pour les articles et les pages, nous pouvons aussi utili­ser…

WP Sheet Editor – Bulk Spreadsheet Editor

Bulk Edit Posts and Products in Spreadsheet

Bulk Edit Posts and Products in Spreadsheet

Bulk Edit WordPress Posts, Pages, and WooCommerce Products using a spread­sheet

WP Sheet Editor

Vos articles et vos pages sont listées comme dans un tableur. Cette présen­ta­tion offre l’avantage de donner une vue plus synthé­tique des données que la présen­ta­tion par défaut.

Les deux ont leurs avan­tages (et leurs incon­vé­nients), et vous aurez toujours accès à l’interface WordPress native.

Vous accé­de­rez à cette nouvelle vue par l’entrée de menu WP Sheet Editor, ou par les entrées Sheet Editor des menus Pages et Articles.

WP Sheet Editor
WP Sheet Editor

Vous pouvez modi­fier le titre, le contenu, les caté­go­ries, la date de publi­ca­tion, les étiquettes, l’image à la Une… depuis une page unique.

Certains champs ne sont pas éditables, comme l’identifiant unique de chaque article ou la date de modi­fi­ca­tion qui sont auto­ma­ti­que­ment rensei­gnés par WordPress lors de la créa­tion et de la modi­fi­ca­tion.

Voilà pour les fonc­tion­na­li­tés propo­sées par la version gratuite de l’extension.

Si vous souhai­tez choi­sir les champs à affi­cher, filtrer les articles ou les pages, effec­tuer un rempla­ce­ment dans l’ensemble des articles, gérer les champs créés via ACF, vos Custom Post Types ou vos produits WooCommerce, il existe des versions payantes de cette exten­sion, depuis envi­ron 20 € TTC par exten­sion, pour un an, jusqu’à 400 € TTC, pour l’ensemble des exten­sions avec une licence à vie.

Dans un tout autre registre, décou­vrons la dernière exten­sion de cet article…

Revisionize

Revisionize

Revisionize

Draft up revi­sions of live, publi­shed content. The live content doesn’t change until you publish the revi­sion manually or with the sche­du­ling sys …

Jamie Chong

Lorsqu’un article ou une page sont publiés, chaque modi­fi­ca­tion appa­raî­tra dès que vous clique­rez sur Mettre à jour.  

revisionize
revi­sio­nize

Normal… mais pas toujours très pratique, surtout si la mise à jour prend du temps ou doit être approu­vée avant mise en ligne.

Et pour­tant, la mise à jour d’un article peut s’avérer indis­pen­sable : de nouvelles infor­ma­tions perti­nentes à ajou­ter, des infor­ma­tions obso­lètes à suppri­mer… vous gagne­rez en visi­bi­lité et en auto­rité, mais en atten­dant, il faut effec­tuer cette révi­sion sans péna­li­ser vos lecteurs, et sans péna­li­ser votre réfé­ren­ce­ment natu­rel.

Deux solu­tions : repas­ser l’article en mode Brouillon (mais les inter­nautes n’y auront plus accès), ou utili­ser Revisionize.

Revisionize clone votre article, vous avez tout votre temps pour effec­tuer les modi­fi­ca­tions dans ce nouveau brouillon et pour les (faire) vali­der, sans pour autant affec­ter l’article initial tant que la mise à jour n’est pas termi­née et éven­tuel­le­ment approu­vée.

L’extension est très simple à utili­ser : il suffit de cliquer sur Revisionize (juste au‐dessus du bouton Mettre à jour). Vous pouvez alors rema­nier votre article, en le gardant en mode Brouillon ou En attente de relec­ture et en lais­sant l’accès à la mouture précé­dente.

Le brouillon ainsi créé comporte un aver­tis­se­ment pour éviter la perte de l’article initial, aver­tis­se­ment placé en haut de la fenêtre d’édition et juste au dessus du bouton Publier.

Nouveau brouillon avec Revisionize
Nouveau brouillon avec Revisionize

Une fois la révi­sion ache­vée, un simple clic sur Mettre à jour écra­sera l’article d’origine.

Ces exten­sions gratuites ne vont rien appor­ter à votre blog en termes d’expérience utili­sa­teur – pour le lecteur – c’est à vous qu’elles vont appor­ter, en simpli­fiant et en opti­mi­sant la gestion de votre blog.

Vous pour­rez déga­ger du temps pour opti­mi­ser votre contenu, peau­fi­ner le rendu du blog ou pour d’autres acti­vi­tés sans lien avec le blog­ging – à vous de choi­sir.

Et vous, utilisez‐vous l’une de ces exten­sions ? Avez‐vous d’autres exten­sions à propo­ser pour opti­mi­ser l’administration de WordPress ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en infor­mer en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Ces articles vous intéresseront aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *