Cet article prend 7 minutes à lire et comporte 1607 mots.

L'extension tout-en-un pour WordPress, par Automattic - statistiques, performances, partage, sécurité… même si l'essentiel est dans WordPress, Jetpack est un couteau suisse bien pratique pour en tirer le meilleur. Revue rapide de cette extension…

Combien y a‐t‐il d’extensions pour WordPress, compa­tibles avec la toute dernière version ? Des milliers, certai­ne­ment. Combien sont utiles pour votre blog ? Quelques dizaines. Indispensables ? Trois : Askimet pour lutter contre le spam, WP Super Cache pour accé­lé­rer l’affichage des vos pages,  et Jetpack, pour tout le reste.

Véritable couteau suisse pour les uns, inutile et usine à gaz pour d’autres, il ne laisse pas indif­fé­rent… Les pros, les contres, il y a débat. Mais pour sécu­ri­ser votre site, pour l’accélérer, pour ajou­ter des fonc­tion­na­li­tés, pour publier sur les certains réseaux sociaux… Jetpack est bien le couteau suisse indis­pen­sable utile à tous ceux dont le site est propulsé par WordPress.

Jetpack est gratuit dans sa version de base, seuls certains modules tels que la sauve­garde, le filtrage des spams, l’hébergement de vidéos ou l’intégration de Google Analytics sont payants.

Plusieurs abon­ne­ments sont propo­sés : Personnel, Premium et Professionnel (3€50, 9€ et 29€ par mois, respec­ti­ve­ment) incluant la sauve­garde et la protec­tion anti­spam dès la version Personnel. Vous en saurez plus en vous rendant sur la page Comparer les plans (fonc­tion­na­li­tés et tari­fi­ca­tion) de Jetpack.

Nous allons au fil de cet article décou­vrir l’installation, l’activation et fina­le­ment l’interface d’administration de Jetpack, avec les multiples fonc­tion­na­li­tés de cette exten­sion.

Installation et activation de l’extension

Jetpack n’est pas fourni par défaut avec WordPress. Il faut l’installer avant de pouvoir l’utiliser.

Installation

L’installation en elle‐même est très simple : depuis le tableau de bord de bord de votre blog, vous cliquez sur Extensions > Ajouter, et Jetpack vient dans les premières exten­sions propo­sées. Un clic sur Installer main­te­nant, un clic sur Activer l’extension, et le premier round est gagné.

Activation

J’ai bien dit le premier round, parce que l’activation n’est pas encore termi­née. Vous avez activé Jetpack sur votre site, il reste à le connec­ter à WordPress.com, si vous avez déjà un compte sur cette plate­forme – ou à créer votre compte sinon, et à connec­ter votre blog.

Lorsque vous cliquez sur Jetpack, en haut à droite dans votre tableau de bord WordPress (oui, il est tout en haut, c’est le premier d’un long menu, mais charité bien ordon­née commence par soi‐même, n’est-ce pas ?) vous allez trou­ver un subli­mis­sime écran vous impo­sant propo­sant de vous connec­ter à votre compte WordPress pour béné­fi­cier de l’ensemble des des fonc­tion­na­li­tés de l’extension :

Activation de Jetpack
Activation de Jetpack

Et si vous déci­dez de connec­ter Jetpack (en cliquant sur Configurer Jetpack) vous allez quit­ter momen­ta­né­ment votre site, et vous retrou­ver sur le site WordPress.com pour vous connec­ter :

Jetpack : première connexion
Jetpack : première connexion

Et voilà, vous êtes connecté, vous pouvez béné­fi­cier de toute la puis­sance de l’extension, que nous allons décou­vrir ensemble.

L’interface d’administration

Jetpack est un État à l’intérieur de l’État. Il ne s’agit pas d’une exten­sion simple, créée pour couvrir un seul besoin, mais plutôt d’un agré­gat de fonc­tion­na­li­tés regrou­pées sous un même drapeau.

Le point commun entre chacune de ces fonc­tion­na­li­tés, c’est que toutes ont été créées ou rache­tées par Automattic (la société qui édite WordPress) pour la plate­forme de blog WordPress.com. Et elles sont toutes acti­vables depuis le tableau de bord Jetpack.

Le premier écran auquel vous allez accé­der en cliquant sur Jetpack (toujours en haut à droite de votre tableau de bord) vous permet de gérer les modules essen­tiels – essen­tiels selon des critères propres à l’équipe qui a déve­loppé et mis en ligne l’extension.

Administration Jetpack : le tableau de bord
Administration Jetpack : le tableau de bord

N’activez pas tous les modules, mais unique­ment ceux qui vous sont utiles.

Si vous voulez accé­der à l’ensemble des modules, vous passe­rez par l’entrée du menu Jetpack > Réglages, et vous accè­de­rez à une série d’écrans de confi­gu­ra­tion.

Vous remar­que­rez au passage que Jetpack fait la pub de ses modules payants sur chacun des écrans de l’extension, le plus souvent en propo­sant de Mettre à niveau. Mais ce n’est pas parti­cu­liè­re­ment intru­sif ou désa­gréable.

Les modules Jetpack

Nous n’allons pas lister l’ensemble des modules, certains ont une utilité très limi­tée (Markdown par exemple qui permet d’utiliser la syntaxe éponyme pour rédi­ger vos articles).

Il y a un module que je n’ai pas pu tester, celui concer­nant l’orthographe et la gram­maire. Il semble ne pas être dispo­nible pour Gutenberg – môa je préfaire avouar un artticle bouré de fôtes d’hortaugraffe que d’utilizé l’anssièn aidi­teur (non, il y a des limites !).

Les modules indispensables

Certains modules sont indis­pen­sables, quel que soit la théma­tique du blog ou du site. Vous les trou­vez dans l’écran d’accueil, dans l’onglet Performances & sécu­rité.

Protect est le premier module à acti­ver, il proté­gera votre sites des attaques par force brute.

Surveillance des inter­rup­tions permet d’être informé en temps réel de l’indisponibilité de votre site, et de sa remise en ligne. Vous saurez donc si votre site est acces­sible, et pour­rez remé­dier au problème le cas échéant.

L’accélérateur de site charge images et fichiers statiques depuis le CDN de WordPress.com. Pour ceux qui connaissent déjà Jetpack, c’est le module Photon étendu et amélioré.

Si vous n’avez pas un CDN dédié, il s’agit d’un moyen simple, fiable et gratuit pour déchar­ger votre site de tâches gour­mandes en ressources.

Les modules recommandés

Dans l’onglet Trafic, chaque module apporte sa pierre à l’édifice. Ils sont tous de bonne facture, et à moins d’avoir un besoin parti­cu­lier, ils font le job. À vous de tester chacun et de déci­der de l’activer ou de le rempla­cer par une exten­sion dédiée.

Le module Stats permet d’obtenir un aperçu global inté­res­sant du nombre de visi­teurs, des pages vues, des sites réfé­rents… en un clic de souris. Il complète assez bien les statis­tiques four­nies par Google Analytics. Et de toute façon, il est activé par défaut…

Les modules de l’onglet Partage permettent la « socia­li­sa­tion » de votre site : services de partage et de publi­ca­tion sur les réseaux sociaux, en quelques clics de souris, pour les réseaux sociaux les plus en vogue : Twitter, Facebook, LinkedIn.

Le module Distribution amélio­rée permet de pous­ser vos articles sur les moteurs de recherche, entre autre. Jetpack n’est pas trans­pa­rent, il ne commu­nique pas sur les services tiers avec lesquels il est en parte­na­riat. Mais un petit coup de pouce ne fait jamais de mal, quand tout est fait dans les règles de l’art. Pas de problème à ce niveau‐là avec Automattic, vous pouvez foncer les yeux fermés.

Dans cet onglet, Mises à jour auto­ma­tiques peut s’avérer utile si vous gérez plusieurs blogs, ou si vous n’êtes pas à l’aise avec toute la partie « tech­nique » de l’administration de votre site. Si vous êtes sur du e‐commerce par contre, je ne vous recom­mande pas d’utiliser cette fonc­tion­na­lité, à moins d’avoir des sauve­gardes au moins quoti­diennes de votre site et de votre base de données.

Les modules utiles

Ni indis­pen­sables ni recom­man­dés, certains modules sont toute­fois très utiles – et sont utili­sés par de nombreux thèmes WordPress, pour ne pas réin­ven­ter une roue qui tourne somme toute très bien !

Ces modules, par contre, ne sont pas acces­sibles depuis l’écran d’accueil, il vous faut rentrer dans la console d’administration pour les acti­ver.

Premier module inté­res­sant, la Mosaïque d’images aussi appe­lée Tiled Gallery. C’est grâce à ce module que vous crée­rez de superbes gale­ries, sans effort si ce n’est celui d’agencer vos images, éven­tuel­le­ment.

Tout aussi inté­res­sant, le Carousel. Tout simple­ment, un module pour faire défi­ler les images d’une gale­rie, en plein écran. Avec ou sans les données EXIF, avec un fond clair ou sombre pour s’adapter au design de votre site.

J’ai utilisé ces deux modules sur divers blogs et sites, on obtient une belle gale­rie photo, rapi­de­ment, sans compli­ca­tion aucune.

Pour en savoir plus sur les gale­ries photos, je vous invite à lire l’article Des exten­sions gratuites pour créer une gale­rie photo attrayante, Jetpack y est à l’honneur.

Si vous n’avez qu’un seul Formulaire de Contact sur votre site, le module éponyme peut très bien conve­nir, il est très facile à mettre en place, et fonc­tionne très bien.

Pour les Commentaires, le module du même nom permet de commen­ter en se connec­tant à vos réseaux sociaux favo­ris – ce qui évite entre autre des commen­taires trop viru­lents ou non appro­priés, l’anonymat n’étant plus de mise. Une alter­na­tive inté­res­sante au système de commen­taires inté­gré nati­ve­ment à WordPress.

Jetpack intègre deux types person­na­li­sés d’articles (Custom Post Types) : Portfolio et Témoignages. Certains thèmes permettent d’utiliser ces deux types d’articles, véri­fiez avant d’acheter, surtout si vous avez l’utilité de l’un, de l’autre ou des deux.

Si votre thème n’est pas respon­sive, vous pour­rez remé­dier au problème avec le module Thème pour portables – mais de plus en plus de thèmes sont conçus nati­ve­ment pour une utili­sa­tion opti­mi­sée pour toutes les plate­formes.

Les modules payants

Deux modules sont soumis à abon­ne­ment dans Jetpack : l’hébergement de vidéos et la sauve­garde.

VideoPress est le service d’hébergement des conte­nus multi­mé­dia de WordPress. L’équivalent de Youtube ou de Vimeo, mais payant et sans pub.

Il est dispo­nible dès l’abonnement Premium. Si vous voulez vous affran­chir des publi­ci­tés sur vos vidéos, la solu­tion peut être inté­res­sante, pour 99 € par an.

VaultPress est un module impor­tant pour les entre­prises, puisqu’il traite de la sécu­rité de vos données, grâce à une stra­té­gie à la fois préven­tive et cura­tive : si vous perdez vos données, la sauve­garde régu­lière effec­tuée via ce module vous permet de récu­pé­rer votre site en un clic.

Dans le même temps, vos sites sont scan­nés et proté­gés contre les scripts malveillants.

À consi­dé­rer pour un site de commerce en ligne, par exemple. Ou si votre porte­feuille d’abonnés est au cœur de votre stra­té­gie de blogueur.

Décollage

Nous n’avons pas passé en revue la moitié des modules dispo­nibles, mais déjà, vous vous êtes fait une idée de la puis­sance de cette exten­sion. Automattic a mis à dispo­si­tion de tous les proprié­taires de sites propul­sés par WordPress les outils utili­sés sur WordPress.com, gratui­te­ment pour la grande majo­rité – et à un prix raison­nable pour les modules VideoPress et VaultPress.

Et vous, allez‐vous acti­ver Jetpack sur votre site ? Ou peut‐être l’utilisez-vous déjà… Quels sont les modules qui vous sont utiles ?

Ces articles vous intéresseront aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *