Mes outils pour créer un site WordPress en 2021

Dernière mise à jour le 25 janvier 2021

Une nouvelle année, de nouveaux projets… et de nouveaux outils pour ces nouveaux projets.

Cet article prend 5 minutes à lire et comporte 1085 mots.

De quoi a‑t-on réel­le­ment besoin pour créer un site WordPress ? Stricto sensu, de pas grand chose. Un héber­ge­ment avec PHP et MySQL. Une connexion inter­net. Et c’est tout.

Mais dans les faits, ce ne sont pas les condi­tions idéales pour créer un site : en premier lieu parce qu’il est forte­ment décon­seillé de créer un site en live… tout autant que de travailler sur un site en production.

Alors, quels outils utili­ser pour créer un site WordPress en 2021 ? Je vais vous présen­ter les outils que moi j’uti­lise – il y en a peu en fait, mais chacun d’entre eux me faci­lite la tâche.

Les essentiels

Découvert tout récem­ment, mon envi­ron­ne­ment de travail local, qui pour certains projets remplace Local by FlyWheel

DevKinsta

DevKinsta - suite gratuite de développement WordPress
DevKinsta – suite gratuite de déve­lop­pe­ment WordPress

Local by FlyWheel ne démé­rite pas, loin de là. Cet envi­ron­ne­ment est toujours aussi inté­res­sant, mais j’en expé­ri­mente un tout nouveau – DevKinsta – qui me plait tout autant. Moins d’op­tions, moins de réglages, mais parfait pour démar­rer rapi­de­ment un nouveau projet.

stop XML-RPC Attacks

Non non, je vous assure, ce n’est pas de l’au­to­pro­mo­tion 😉 enfin, pas que…

En fait, j’ai créé cette exten­sion suite à une attaque DDoS en bonne et due forme sur mon blog. Contrée, zéro dégâts, mais qui a eu le don de me contra­rier. Je la présente plus en détail dans l’ar­ticle Sécurité : contrez les attaques en sécu­ri­sant XML-RPC. Et surtout, je l’ins­talle sur tous les sites dont j’ai la charge.

Mais cette exten­sion ne suffit pas à assu­rer la protec­tion d’un site, je lui adjoins donc…

iThemes Security

La seule action pour laquelle je ne passe pas par iThemes Security, c’est, vous l’au­rez compris, le blocage des fonc­tions XML-RPC, parce que, et c’est le cas de la plupart des exten­sions de sécu­rité, c’est du tout ou rien. Je préfère quant à moi ne bloquer que les fonc­tion­na­li­tés à risque.

Mais je l’uti­lise pour avoir une sauve­garde régu­lière de ma base de données, pour sécu­ri­ser le site, bannir les utili­sa­teurs malveillants… et il fait très bien ce pour quoi il est prévu, contrai­re­ment à d’autres exten­sions qui m’ont parfois causé problème.

Je ne dis pas que c’est le nec plus ultra de la protec­tion, mais il tire son épingle du jeu.

Cookie Notice

Dura lex, sed lex. La RGPD impose d’in­for­mer l’in­ter­naute des cookies et autres trai­te­ments de suivi qui pour­raient permettre son iden­ti­fi­ca­tion. Elle impose même de lui donner le choix entre accep­ter ou refu­ser d’être suivi. Cookie Notice n’est pas la plus évoluée des exten­sions dédiées à la RGPD, mais elle permet de gérer de manière très basique la confor­mité. Et elle suffit pour bon nombre de sites.

Voila pour les outils essen­tiels, ceux que j’uti­lise en perma­nence. En fait, quand je crée un site WordPress, c’est en quelque sorte mon blue­print. Mais ce ne sont pas les seuls que j’uti­lise régu­liè­re­ment, en fonc­tion bien sûr des projets. Ce sont les outils que je nomme…

Les facilitateurs

Premier faci­li­ta­teur et non des moindres…

Online Image Tool

Online Image Tool - Compresser, convertir, recadrer et pivoter des images
Online Image Tool – Compresser, conver­tir, reca­drer et pivo­ter des images

On ne peut faire l’im­passe sur l’op­ti­mi­sa­tion des images, que ce soit avant leur télé­ver­se­ment sur le site ou une fois qu’ils ont été télé­ver­sés. Mais reprendre toutes les images, une à une, pour adap­ter la taille et le poids peut s’avé­rer contrai­gnant. Passer par une exten­sion telle que Imagify est une solu­tion, mais elle peut très vite s’avé­rer coûteuse à la première utili­sa­tion, en fonc­tion du nombre d’images à trai­ter. TinyPNG permet une compres­sion en ligne, mais par lots de 20 images dont le poids de chacune n’ex­cède pas 5Mo.

Alors que Online Image Tool permet de compres­ser des images, mais aussi de les conver­tir (en WebP, de PNG en JPG et de JPG en PNG), de les reca­drer (et de les compres­ser en même temps) et de les faire pivoter. 

Il m’est arrivé de trai­ter en un seul passage une centaine d’images de plus de 5 Mo chacune – en un temps record. Recadrées en main­te­nant le ratio d’as­pect et compres­sées en un seul passage…

Code Snippets

Il m’ar­rive d’avoir à ajou­ter une fonc­tion­na­lité à WordPress : la plupart du temps, via un bout de code à exécu­ter, en perma­nence ou sur certaines pages. Pour insé­rer ce bout de code, j’uti­lise Code Snippets.

Je présente cette exten­sion dans l’ar­ticle Centralisez vos bouts de code avec « Code Snippets ».

Que ce soit pour affi­cher l’ex­trait avant le contenu de l’ar­ticle, pour le nombre de mots et le temps de lecture, pour effec­tuer certaines actions avec WooCommerce, pour créer et utili­ser des Custom Post Types, cette exten­sion se révèle souvent utile. 

Pas forcé­ment indis­pen­sable, mais c’est quand même un extra­or­di­naire faci­li­ta­teur, en ce qu’elle permet de centra­li­ser les bouts de code, de s’af­fran­chir d’une partie du codage en défi­nis­sant l’en­vi­ron­ne­ment d’exé­cu­tion, et en permet­tant d’ex­por­ter et d’im­por­ter des bouts de code créés pour d’autres sites.

Migrate Guru

Migrate Guru n’est pas une exten­sion à voca­tion perma­nente. Je l’ins­talle une fois le site créé, pour le trans­fé­rer sur l’hé­ber­ge­ment de produc­tion. Puis je la supprime.

Propulsée par BlogVault, cette solu­tion pour migrer un site WordPress est un must-have pour mettre un site en ligne, ou même pour tout simple­ment le migrer d’un héber­geur à un autre.

Quel que soit votre héber­geur, vous pour­rez migrer votre site en utili­sant FTP, SFTP ou FTPS. Seul prére­quis, créer un site WordPress vierge sur la cible, et remplir quelques champs dans un formu­laire. Tout le reste passe par les serveurs Blogvault et ne requiert aucune inter­ven­tion de votre part.

Donc : instal­la­tion, acti­va­tion, migra­tion, désac­ti­va­tion, désins­tal­la­tion. Cycle de vie court pour une exten­sion dont l’uti­lité est pour­tant incontestable.

Voilà pour les outils que j’uti­lise pour chaque nouveau site WordPress.

Bien évidem­ment, ce ne sont pas les seuls, mais quel que soit le projet, ils consti­tuent ma base, mon blue­print comme je le disais déjà précé­dem­ment dans l’ar­ticle. Bien évidem­ment, dans la plupart des projets, le blue­print est augmenté d’un outil SEO et d’un autre pour les statis­tiques, il m’ar­rive régu­liè­re­ment d’uti­li­ser Elementor pour construire mes pages, mais tous les projets ne néces­sitent pas SEO, statis­tiques et construc­teur de page avancé – un intra­net par exemple n’a pas vrai­ment besoin de statis­tiques ni de SEO, et Gutenberg permet de belles mises en pages lui aussi.

Enfin, cette liste n’est pas immuable, elle ne fait que reflé­ter mon cadre de travail en ce début d’an­née, et il est bien évidem­ment appelé à évoluer. En fonc­tion des mises à jour, en fonc­tion de mes besoins, en fonc­tion des projets que j’au­rai à traiter.

Et vous, quels sont vos indis­pen­sables, vos faci­li­ta­teurs ? Avez-vous un set d’ou­tils et d’ex­ten­sions que vous utili­sez régulièrement ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en infor­mer en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Défiler vers le haut

Abonnez-vous à la
newsletter

Pour être informé à chaque fois qu'un nouvel article est publié.

Merci !

Quelque chose s'est mal passé…

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :