Conseils et idées pour lancer et réussir votre projet 365

0

Une photo vaut mieux que mille mots. Que dire alors de 52 photos, ou de 365 ? Prendre une photo, chaque semaine ou chaque jour, c’est le challenge des projets 52 et 365. Prêt à relever le défi ? Alors lançons-nous !


La première question qui vient à l’esprit quand on parle des projets 52 ou 365, c’est « pourquoi se lancer dans un tel projet ? » – et il n’y a pas une réponse toute faite.

Plusieurs raisons peuvent vous mener à décider de prendre une photo à intervalle régulier, que ce soit l’envie de progresser en photo, la préparation d’un événement prévu longtemps à l’avance, le besoin de laisser une trace… il y a mille et une raisons, mais la bonne raison, pour vous, c’est celle qui vous a décidé.

Et votre projet ne sera peut-être pas sur 52 semaines (ou sur 365 jours) si l’événement survient avant (une naissance ou un mariage par exemple, mais vous pouvez aussi capturer l’avant et l’après). Même s’il porte un autre nom, le principe reste le même, et les conseils que vous trouverez dans cet articles sont tout autant applicables.

Il y a un point essentiel pour se lancer dans un projet photo, quels que soient le thème, la durée ou la périodicité, il s’agit de

LA MOTIVATION

Si vous ne vous sentez pas motivé, inutile de vous lancer dans une routine qui va vous paraître rapidement lourde et fastidieuse.

Et même si nous nous focaliserons sur la photo, ce n’est pas le seul domaine où l’on peut se livrer à cet exercice : votre projet 365 pourrait être un jour, un plat, ou une semaine, une histoire. Pour le partager, il y aurait probablement une photo d’ailleurs. C’est une autre manière de voir son projet 52 / 365, qui peut vous motiver plus que la simple prise de vue.

Si vous hésitez, prenez du temps pour vous, prenez des photos aussi – à tant que faire – partagez-les, créez votre photoblog, et prenez surtout le temps de la réflexion. Et quand vous vous sentirez prêt[e], lancez-vous !

La motivation est indispensable, mais elle n’est pas la raison de votre projet. Alors…

Pourquoi se lancer dans un projet 52 / 365

Je le disais en introduction, il y a mille et une raisons… mais la bonne, c’est celle qui vous a décidé. Celle qui va vous décider. Il y en a peut-être plusieurs même.

J’en liste quelques unes, en fait celles qui reviennent le plus souvent quand on demande à ceux qui ont déjà mené à bien ce type de projet.

Et si vous avez trouvé une autre motivation, n’hésitez pas à partager dans les commentaires – votre raison, votre expérience personnelle en motiveront probablement d’autres.

Pour prendre du temps pour soi

Ne serait-ce que le temps d’un cliché, et de quelques notes sur ce cliché. Cet instant, c’est le vôtre, c’est pour votre projet. Vous vous le réservez. Vous le savourez.

Pour booster votre créativité

Des photographies, vous en avez déjà pris. Quelques dizaines, des centaines, voire de milliers. Sur tout et n’importe quoi. Peut-être même que vous êtes un professionnel de l’image. Mais quel que soit votre profil, vous voulez explorer d’autres horizons, tenter autre chose.

Pour se fixer un objectif et le tenir

Se fixer un objectif vous « oblige » à prendre une photo chaque jour, chaque semaine. Au moins une. Vous pouvez en prendre plus, et en choisir une qui sera celle de votre projet.

Pour garder une trace du quotidien

Le temps passe et dans un an, dans deux ans, dans (très) longtemps, vous reviendrez avec plaisir consulter votre album.

À partir de votre projet 52 ou 365, vous pourrez sortir un album « papier » de vos meilleures photos, pour vous, pour ceux qui ont participé au projet, et pour vos plus grands fans.

Vous avez trouvé au moins une bonne raison de vous lancer ? Il reste encore quelques étapes…

Avant de lancer votre projet 52 / 365

Avant de démarrer votre projet, prenez le temps de poser votre réflexion, inutile de foncer tête baissée.

Décidez de votre fréquence

Ne vous imposez pas une fréquence que vous ne pourrez pas tenir. Mieux vaut choisir un thème 52, si vous ne vous voyez pas prendre une photo chaque jour, pendant 365 jours, que d’abandonner en cours de route.

Mais vous pouvez aussi décider d’un rythme intermédiaire, ou d’une variation : un projet 364/52, à publier 7 photos toutes les semaines pendant un an par exemple.

Choisissez un thème général

À moins d’avoir un thème en tête (bébé arrive, on construit la maison de nos rêves, Juliette veut bien de moi comme Roméo…), il va falloir définir un thème global, pour assurer une certaine cohérence à votre projet.

Choisissez de préférence un thème suffisamment ciblé, mais sans trop. Les fenêtres bleues en rez-de chaussée rue Montmartre… pas sûr que vous en tiriez ne serait-ce que 52 photos !

La nature dans le Vercors, par exemple. Ou les rues de Paris. Ou, vous pouvez même photographier le même sujet, pendant 365 jours d’affilée – avec une lumière, un angle, un environnement, un matériel différent. Exercice de style plus difficile mais qu’un photographe chevronné peut traiter avec brio.

Et dans le thème général, définissez un thème pour chaque période : la semaine, le mois, le trimestre… à vous de voir la périodicité qui vous convient. Tookapic par exemple propose un thème hebdomadaire : Tookapic Weekly theme. Une bonne idée à retenir de ce site spécialisé dans les projets 365.

Vous pouvez aussi choisir 52 thèmes, un par semaine, ou 7 thèmes que vous reprendrez chaque jour de chaque semaine. Les possibilités sont infinies – la seule limite, c’est votre imagination.

Une fois que vous avez choisi le thème…

Définissez votre stratégie

Un projet photo sera partagé – entre proches, entre amis, avec le reste et l’ensemble du monde. Via Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, Flickr ou uniquement sur votre site web, éventuellement privé et réservé à un cercle restreint.

Une fois la cible choisie, parlez-en ; autour de vous si le projet est « privé », sur votre site web, sur les réseaux sociaux, diffusez l’information le plus largement possible. Intégrez un lien vers votre projet dans votre signature email.

Si vous vous décidez pour un photoblog, vous trouverez tous les conseils nécessaire sur ce blog. Lire les articles Quel thème WordPress choisir pour un photoblog ? et Je crée mon blog – dans les coulisses est un bon début.

Choisissez votre matériel photographique

Vais-je prendre des photos avec mon smartphone, avec un compact, un reflex ?

Tout dépend de votre équipement actuel, du sujet choisi, et de votre budget.

Les smartphones dernière génération ont une résolution suffisante pour sortir des photos exploitables sur le web. Ils montrent par contre leurs limites en cas de faible luminosité ou sur la macro-photo. La photo ci-dessous par exemple a été prise avec un smartphone.

Photographie avec smartphone (Motorola XT1032)
Photographie avec smartphone (Motorola XT1032)

Vous pouvez l’agrandir pour la voir en taille originale (2592 x 1496px), vous verrez qu’effectivement la définition n’est pas au top, tout en restant exploitable jusqu’à 1280px voire 1650px. Ici avec une largeur de 739px, la définition est plus que satisfaisante.

Mais un appareil photo, même compact, fera mieux, c’est certain. Ci-dessous un accordéon photographié avec un Nikon S32. Le S32 n’est plus commercialisé, mais son successeur, le Nikon Coolpix S33 est vendu moins de 90 € TTC.

Accordéon photographié avec un compact (Nikon S32)

Une taille originale de 4160 x 3120px (quasiment le double) un objectif dédié (même basique), un algorithme plus puissant font toute la différence. Pas avec une largeur de 739px, mais dès que l’on veut afficher sa photo en plein écran. Avec un thème tel  que Photex ou que Timber, investir dans un appareil photo dédié prend du sens.

Sans chercher à prendre un compact haut de gamme tel que le Fujifilm X30 (qui vous permettra des phots magnifiques, c’est vrai), il y a des appareils photo numériques de bonne facture à prix raisonnable, un peu plus évolués que le S33 : le Canon Ixus 110 IS vaut environ 110 € TTC, le Panasonic DMC-XS1EG-W ne dépasse pas les 150 € TTC. 

Ci-dessous trois photos, une pour chacun de ces trois appareils photos, sur le même thème :

Photo prise avec un Fujifilm X30
Photo prise avec un Canon Digital Ixus 110 IS
Photo prise avec un Panasonic DMC-XS1

Les trois ressortent bien, jusqu’à la pleine résolution (cliquez sur chaque photo pour l’agrandir), et même si on trouve effectivement plus de finesse dans les détails,  en montant en gamme, les trois ont un excellent rendu en plein écran (en 1680 x 1050px).

Et même si vous êtes déjà équipé d’un appareil photo numérique, ce sera peut-être l’occasion de renouveler votre matériel, ou d’investir dans un compact pour avoir un deuxième appareil plus facile à emporter en toutes circonstances.

Pour les inconditionnels de l’argentique ou de l’instantané (Polaroid et Fuji produisent toujours des appareils photo instantanés dont un format « wide »), vous pouvez soit scanner vos tirages, soit demander directement un tirage numérique, si votre labo photo propose cette option.

Derniers conseils

Ayez toujours votre appareil photo avec vous

Bon, si vous avez décidé de photographier avec votre smartphone c’est plus simple. Mais sinon, ayez le réflexe de prendre votre appareil photo en toute circonstance – d’où l’intérêt de s’équiper léger !

Ne remettez pas vos photos à plus tard

Si vous avez une idée de photo, si vous saisissez un moment particulier, ne le ratez pas ! Dans cinq minutes, il n’y aura peut-être ps la même luminosité, le sujet aura bougé ou disparu… alors shootez, aussi souvent que vous le pouvez !

Sortez de votre zone de confort

Innovez ! Changez vos habitudes, choisissez un thème qui sort de votre routine quotidienne – ou qui vous sorte de cette routine – prenez des risques… surtout que vous ne risquez pas grand chose – dans le pire des cas une photo ratée, mais tout aussi bien vous allez avoir LA photo de l’année.

Prenez des notes

Avant de prendre une photo, si vous avez eu une idée : vous comparerez l’idée et la photo que vous avez prise.

Sur le moment où vous avez pris la photo, sur l’ambiance, sur les paramètres techniques, les contraintes éventuelles.

Prenez ces notes aussi rapidement que possible après la prise de vue – vous avez « photographié » des détails vous oublierez ensuite, et d’autres viendront alors, qu’il faudra tout autant noter ! 

Et n’oubliez pas d’illustrer votre photo, avec quelques mots, une phrase ou même un article. Un blog photo, un projet 52 / 365 ne se résume pas à une longue galerie de photos !

Publiez vos photos régulièrement

Pour un projet 365, le rythme de publication, c’est une photo par jour – à publier idéalement le jour même, vous serez d’autant plus motivé pour tenir le rythme tout au long de l’année.

Pour un projet 52, choisissez un jour de publication et tenez-vous-y autant que possible.

N’espacez pas outre mesure vos publications, vous ne susciteriez pas autant d’intérêt de la part de vos lecteurs, une fréquence de quotidienne à hebdomadaire est un bon rythme.

Vos lecteurs vont vite prendre l’habitude, si vous n’êtes pas régulier, ils se lasseront vite – plus vite encore qu’ils n’avaient pris l’habitude.

Des idées de thèmes

Une liste non exhaustive de projets si vous êtes en manque d’inspiration :

  • toutes mes photos en noir et blanc, en infrarouge, sépia
  • toutes mes photos en plan vertical
  • un jour, un portrait
  • les plaques des noms de rues
  • tous les jours une photo d’un même endroit
  • une semaine, une couleur
  • un jour de la semaine, un sujet (7 sujets répétés 52 fois)
  • les instruments de musique
  • la tasse de café du matin (ou de midi, ou du soir)
  • un jour, un plat (que vous aurez cuisiné, bien entendu)
  • votre bureau (toujours à la même heure)
  • un jour, une fleur ou une plante
  • un jour, un animal (365 chats, chiens, oiseaux… ou un mix de 365 animaux)

Vous en trouverez d’autres, j’en suis certain – je l’ai déjà dit je le répète, la seule limite, c’est votre imagination !

En résumé

Réaliser un projet 52 (ou 365) est un exercice qui permet d’apprendre et de progresser. En photo, en rédaction, en présentation.

Il y a des contraintes, de prise de vue, de publication, de régularité, mais au bout du compte, quelle fierté que d’avoir mené le projet à terme !

Et ce projet peut aussi vous servir de tremplin pour un projet plus ambitieux, que vous réaliserez en parallèle ou après avoir dressé le bilan de celui-ci.

Certains liens de cet article sont des liens affiliés ou partenaire, c’est à dire que si vous achetez un thème, un produit en les suivant, je toucherai éventuellement une petite commission, mais vous, vous ne payerez pas un centime de plus.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez sélectionner le texte en question et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Partager…
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Commenter

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.