• Paru le 10 mai 2018 - mis à jour le 13 juillet 2018

Divi – le thème ultime pour WordPress ?

2283 mots - 10mn

Divi – le thème ultime pour WordPress ?

1024 683 Tout sur WordPress

Le thème Divi est plébis­cité par de nombreux créa­teurs de sites. Même si je ne suis pas fan de ce thème, je l’ai testé pour vous. Que vaut‐il vrai­ment, vais‐je moi aussi succom­ber à la Divi‐mania ? Réponse dans l’article…

Je n’en fais pas un secret, je n’aime pas le thème Divi. Autant je suis un fan incon­di­tion­nel des exten­sions propo­sées par Elegant Themes, autant je ne suis pas attiré par leur thème phare. Je l’ai dit et répété, je ne l’utiliserai qu’à l’insu de mon plein gré.

Mais bon, je ne l’ai jamais vrai­ment mis à l’épreuve. Je sais que c’est une usine à gaz, mais je n’ai jamais fouillé les entrailles de la bête – peut‐être par crainte de déclen­cher une explo­sion dévas­ta­trice, allez savoir 😉

Alors pour ne pas mourir idiot, et pour que vous non plus ne mour­riez pas idiots, j’ai décidé de tenter l’aventure. Allez, hop, un site de test (non mais il y a des limites, je ne vais pas tester un thème sur un site en prod non plus ! 😁), une install toute fraîche de WordPress, le thème, et zou, c’est parti !

Installation du thème Divi

Elegant Themes propose Divi, le thème, et Divi Builder, le construc­teur de pages (utilisé par Divi et par Extra, leur autre thème phare, et utili­sable avec n’importe quel thème WordPress ou presque). Le test porte sur le thème (et bien évidem­ment, on verra aussi le construc­teur de page tant qu’on y est).

Bon, vous savez instal­ler et acti­ver un thème WordPress, je suppose. Sinon, c’est très simple, tout se passe dans Apparence > Thèmes. Si vous avez télé­versé votre thème par FTP, il ne vous reste plus qu’à l’activer, sinon, cliquez sur le bouton Ajouter en haut à gauche. Pour ma part, c’est par FTP que j’ai déposé le thème sur mon serveur, il ne me reste qu’à l’activer.

Et voilà, dès l’activation, le cauche­mar commence ! C’est vrai que Themefuse m’a très mal habi­tué avec mon thème fétiche, The Core, qui commence par créer un thème enfant dès qu’on tente de l’activer. Bon, je cherche l’extension qui va bien, pas trop compli­quée, vu que ce n’est jamais qu’à des fins de test : Easy Child Theme Creator fera l’affaire (si vous souhai­tez créer un thème enfant, lisez l’article Pour modi­fier un thème WordPress, appre­nez à créer un thème enfant ! sur No Tuxedo). Ça va, il n’y a pas mort d’homme, même si je consi­dère que la bonne approche serait la créa­tion auto­ma­tique d’un thème enfant.

Prise en main de Divi

Le thème est installé, voici une capture d’écran pour avoir une idée du rendu, brut de décof­frage :

Thème Divi - brut de décoffrage

Thème Divi – brut de décof­frage

Très honnê­te­ment, j’ai vu bien pire. Bien que rien n’ait encore été person­na­lisé, le rendu est agréable.

Les options du thème

Rien à redire non plus sur l’interface propo­sée pour les réglages du thème. Elle est propre, aérée, facile à appré­hen­der, et en fran­çais :

Réglages du thème

Réglages du thème

Il reste bien quelques angli­cismes, comme Minify And Combine [Javascript / CSS] Files que l’on pour­rait traduire par Compacter et agré­ger les fichiers [Javascript / CSS] ou Layout que l’on pour­rait rempla­cer par Modèles par exemple, mais c’est vrai­ment du détail – sauf pour ceux qui ne comprennent pas un traître mot à la langue de Shakespeare. D’autant plus surpre­nant (et inco­hé­rent) que certains mots,  Ads par exemple, n’ont pas été traduits dans les titres d’onglets mais l’ont été dans les sous‐menus et les options.

Ces petits couacs mis à part, l’interface est claire, les options simples à gérer, et la traduc­tion en fran­çais un atout non négli­geable. Par contre, toutes les options ne sont pas gérées via cette inter­face : de nombreuse options appli­cable au site dont la largeur du conte­neur, le modèle d’en-tête, la typo­gra­phie sont gérées via…

Le personnaliseur de thème

Un néolo­gisme facile à comprendre pour un outil qui utilise l’interface de person­na­li­sa­tion native de WordPress :

Le personnaliseur de thème

Le person­na­li­seur de thème

Je n’ai rien contre l’outil de person­na­li­sa­tion de WordPress, bien au contraire. Pour régler la typo­gra­phie, la largeur de la page ou de la barre laté­rale, c’est même l’outil idéal. Mais pour­quoi ne pas tout passer par cet outil, juste­ment. Pourquoi propo­ser deux inter­faces pour gérer, d’un côté, certaines options, et de l’autre, tout le reste, avec une clas­si­fi­ca­tion arbi­traire de ce qui sera géré par l’un ou l’autre de ces inter­faces ? Autant se canton­ner à l’outil de person­na­li­sa­tion natif, extrê­me­ment puis­sant, modu­lable et simple à mettre en œuvre.

Le personnaliseur de modules

À l’instar du person­na­li­seur de thème, le person­na­li­seur de module permet de régler les options (taille des carac­tères, styles, couleur…) pour chaque module proposé par Divi. Autant dire que si vous souhai­tez tout person­na­li­ser, vous n’êtes pas rendu 😉 la liste des modules étant longue comme un jour sans pain.

L’éditeur de rôles

Pas besoin de faire appel à un module externe pour affi­ner les droits de chacun, et ça, c’est un vrai plus. Même si, encore une fois, les rôles eux‐mêmes (et quelques inti­tu­lés d’options) ne sont pas traduits, même s’il y a des inco­hé­rences dans certaines traduc­tions, même les traduc­teurs ont fait un peu n’importe quoi avec la casse (on ne met pas la première lettre de chaque mot en majus­cule, en fran­çais), ce n’est pas rédhi­bi­toire. L’éditeur permet de gérer les droits de chacun, par rôle, très fine­ment.

L'éditeur de rôles

L’éditeur de rôles

Le constructeur de page

On y arrive enfin : l’extension Divi Builder, inté­grée au thème, permet de créer une page soit depuis l’interface d’administration, soit en mode 100% WYSIWYG.

Création d'une page

Création d’une page

Lors de la créa­tion d’une page, vous avez la possi­bi­lité de créer votre page avec l’éditeur clas­sique de WordPress, soit avec le Divi Builder. J’ai poussé le vice jusqu’à tester l’intégration de Gutenberg : pour le moment, vous ferez l’impasse sur le futur éditeur par défaut : Divi n’est pas compa­tible avec Gutenberg – enfin, pas encore.

Divi Builder - version administration

Divi Builder – version admi­nis­tra­tion

Rien que du déjà vu quant à la construc­tion de la page – si vous avez essayé WPBakery Page Builder ou le construc­teur de page du frame­work Unyson par exemple, vous ne serez pas dépaysé. Pour ma part, je construis mes pages depuis l’interface d’administration, mais avec Divi Builder, vous pour­rez aussi construire les vôtres en mode 100% visuel :

Divi Builder - mode WYSIWYG

Divi Builder – mode WYSIWYG

Inutile de s’attarder sur les inter­ac­tions possibles, il n’y a qu’à survo­ler chaque bouton, chaque élément des menus et une popup vous renseigne.

Les modules

Quoi que vous vouliez insé­rer dans votre page, il y a un module pour le faire : zone d’appel à l’action, slider, onglets, image, texte, carrou­sel, accor­déon… vous trou­ve­rez la liste des 36 modules dans la page de présen­ta­tion du thème Divi.

Le module barre laté­rale permet d’intégrer tout ce qui n’est pas inté­grable direc­te­ment mais qui existe en tant que widget WordPress, et le module texte permet d’utiliser les short­codes pour inté­grer tout ce qui n’est pas prévu par Divi en tant que module (comme par exemple un slider créé avec Slider Revolution plutôt qu’avec le slider natif de Divi).

L’ajout d’un module dans une page

Que ce soit dans l’administration ou en mode visuel, l’ajout d’un module passe par le bouton . Pas très compli­qué. On peut faire plus simple, mais c’est moins bien 😉 et éven­tuel­le­ment plus cher.

La fenêtre popup qui s’ouvre est redi­men­sion­nable et dépla­çable en mode visuel :

Module en mode visuel

Module en mode visuel

En mode inter­face d’administration, la popup occupe le devant de la scène, elle n’est par contre ni redi­men­sion­nable, ni dépla­çable :

Module en mode administration

Module en mode admi­nis­tra­tion

Par contre, elle offre deux avan­tages non négli­geables :

  • la prévi­sua­li­sa­tion respon­sive
    Prévisualisation responsive

    Prévisualisation respon­sive

  • la possi­bi­lité d’enregistrer le module avec son contenu en tant que modèle réuti­li­sable. C’est possible avec les autres construc­teurs de page, mais la mani­pu­la­tion n’a jamais été aussi intui­tive.

Les couacs en mode WYSIWYG :

  • Je n’ai pas trouvé de possi­bi­lité de reve­nir en mode inter­face d’administration. Si vous voulez quit­ter la page créée, vous avez à ouvrir un nouvel onglet et à rouvrir la page depuis l’écran d’accueil du tableau de bord.
  • les réglages du construc­teur lui‐même sont en anglais, et le texte des switches est incom­pré­hen­sible.
    Réglages du constructeur en mode WYSIWYG

    Réglages du construc­teur en mode WYSIWYG

Dommage, on était bien proche du sans faute.

Voilà, on a fait le tour (rapi­de­ment) du thème Divi et de son mode d’emploi. Pas de quoi déchaî­ner les passions, et pour­tant… mais peut‐être que tout l’intérêt du thème n’est pas là, mais dans les nombreux modèles propo­sés, au‐delà de l’intégration d’un construc­teur de page à l’utilisation rela­ti­ve­ment intui­tive, et de la syner­gie possible entre le thème et les exten­sions propo­sées par Elegant Themes dans le package. Bloom et Monarch sont eux aussi simples à utili­ser, puis­sants, et répondent à des besoins qu’ont la grande majo­rité des créa­teurs de sites web.

Alors passons en revue…

Les modèles prédéfinis du thème Divi

Pour créer votre site, vous pouvez partir de zéro : WordPress, le thème et votre propre person­na­li­sa­tion. C’est long et fasti­dieux, et le résul­tat n’est pas toujours à la hauteur de vos espé­rances.

Ou, vous pouvez vous servir de modèles prédé­fi­nis four­nis avec le thème, qui vous servi­ront de trame pour créer votre propre site. Bien plus facile, il ne reste qu’à person­na­li­ser. Tous les thèmes ne proposent pas des modèles, même dans les thèmes dits premium que vous paie­rez de 50 à 80 € en règle géné­rale. Pour à peine plus, chez Elegant Themes, vous avez ces modèles prédé­fi­nis (sans parler des autres thèmes et des exten­sions).  De quoi boos­ter votre créa­ti­vité.

Vous accé­dez à ces modèles depuis l’interface d’administration en cliquant sur Télécharger le modèle :

Choix du modèle depuis l'interface d'administration

Choix du modèle depuis l’interface d’administration

Ou depuis l’interface visuelle en utili­sant le menu tout en bas de la page :

Choix du modèle depuis l'interface visuelle

Choix du modèle depuis l’interface visuelle

Une fenêtre popup va vous donner accès aux 280 modèles prédé­fi­nis (répar­tis en 35 packs) :

Modèles prédéfinis

Modèles prédé­fi­nis

Les modèles sont télé­char­geables direc­te­ment depuis les serveurs d’Elegant Themes, ils ne sont pas stockés sur votre serveur par défaut, ce qui sauve un peu de place et permet surtout à Elegant Themes de suivre l’utilisation de votre thème, en perma­nence (et éven­tuel­le­ment, encou­rage les utili­sa­teurs pirates qui n’ont pas de licence à en ache­ter une).

Une fois le modèle mis en place, il ne vous reste plus qu’à le modi­fier et à l’adapter à vos propres besoins. Intéressant, non ?

En conclusion

Je ne suis toujours pas fan du thème Divi. Je n’ai même pas créé un site basique avec, je l’ai juste survolé. Ceci‐dit, on ne peut nier qu’il est rela­ti­ve­ment facile à utili­ser, rela­ti­ve­ment puis­sant et modu­lable. Son atout maître ? Le construc­teur de page inté­gré. Sa faiblesse ? Le manque d’extensions tierces.

Vais‐je l’utiliser pour l’un de mes projets ? Je ne pense pas, pour plusieurs raisons :

  • j’ai l’habitude d’un autre thème géné­ra­liste rela­ti­ve­ment puis­sant : The Core par Themefuse (avec des thèmes enfants, certes moins souples à mettre en œuvre mais faci­le­ment person­na­li­sables)
  • même si Divi est puis­sant, il ne me permet pas de faire ce que je veux dans certains domaines (comme d’avoir un menu fixe sur mobile par exemple)
  • le construc­teur de pages est certes perfor­mant, mais il y a trop peu de de modules complé­men­taires si on le compare aux poids lourds du secteur tels que WPBakery Page Builder ou Beaver Builder (le premier construc­teur de page compa­tible avec Gutenberg)

En résumé, je dirai que Divi est un bon thème, avec un très bon construc­teur de page, que les modèles prédé­fi­nis et les exten­sions incluses dans le pack consti­tuent un plus indé­niable.

Et vous, utilisez‐vous Divi pour créer vos sites web ? Selon vous, quels sont les avan­tages (et incon­vé­nients) de ce thème ? Et sinon, quel est votre thème à tout faire ? Les commen­taires sont ouverts, ils n’attendent que vous !

En aparté, j’ai remar­qué que les « profes­sion­nels » prêts à vous créer un site avec Divi pullulent. Leur discours est bien rôdé : il ne faut pas faire son site inter­net soi‐même, il n’aura pas de person­na­lité, il ne sera pas visible dans les moteurs de recherche, il ne sera pas opti­misé…

Mais malheu­reu­se­ment, les sites créés par ces agences ou ces free­lances se ressemblent tous, je les repère en un clin d’œil. Le thème n’est pas à mettre en cause, on peut créer un site magni­fique et vrai­ment person­na­lisé avec Divi, c’est unique­ment le manque de person­na­li­sa­tion qui pose problème. On vous vend un site unique, qui ne ressem­blera à aucun autre, parce que vous êtes passés par un pro, et au final, vous avez un site tout ce qu’il y a de plus banal, mais au moins, vous l’avez payé au prix fort.

Certains liens de cet article sont des liens affi­liés, c’est à dire que si vous ache­tez un thème ou une exten­sion en les suivant, je touche­rai éven­tuel­le­ment une petite commis­sion, mais vous, vous ne paye­rez pas un centime de plus.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez sélec­tion­ner le texte en ques­tion et appuyer sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires
  • École du chiot 31 juillet 2018 à 20 h 22 min

    Moi j’aime bien Divi, je l’ai fait moi donc il n’est peut‐être pas incroyable mais je l’aime bien.
    Le fait de pouvoir faire pas mal d’effet sur les images, je trouve ça cool, par contre niveau respon­sive j’ai encore du boulot.

  • Netref 21 mai 2018 à 16 h 34 min

    J’aime beau­coup Divi et l’utilisation des thèmes préfa­bri­qués est très simple.
    Le construc­teur de template est très complet égale­ment, mais il faut y passer du temps quand on a une idée très précise de ce que l’on veut : il y a des options partout.
    En revanche je ne suis pas très fan du visual buil­der, mais cela reste une ques­tion de goût après tout.

    • Pascal CESCATO 21 mai 2018 à 17 h 04 min

      On n’a rien sans rien… et effec­ti­ve­ment, on peut obte­nir un résul­tat bluf­fant en passant du temps sur un projet.
      L’avantage du Divi Builder, c’est d’être inté­gré au thème, l’inconvénient, c’est qu’on ne peut pas le désac­ti­ver. Et qu’on ne peut donc pas utili­ser un autre construc­teur de page.

Laisser une réponse

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.

    Partager…

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :