Utiliser le thème The Core pour un photoblog

0

Entre thème et framework, The Core est le fer de lance de la boutique ThemeFuse. Plus de 15 thèmes enfants, des possibilités de personnalisation infinies… tient-il vraiment ses promesses ? Et surtout, peut-on créer un photoblog avec ce thème ?


J’ai récemment fait l’acquisition du thème The Core dans la boutique ThemeFuse.

Trois sliders (Revolution Slider, LayerSlider et le slider natif du framework Unyson), retina, responsive, mega-menu, animations, compatible WooCommerce, bbPress, BuddyPress, WPML – ce thème est excellent sur le papier, mais qu’en est-il en conditions réelles d’utilisation ?

Pour le savoir, j’ai effectué quelques tests : j’ai tout d’abord personnalisé un des thèmes enfants livrés avec The Core, j’ai ensuite créé un thème enfant que j’ai configuré de A à Z. Je n’ai pas encore expérimenté BuddyPress, bbPress ni WooCommerce, le temps me manque, et je n’ai pas non plus de projets avec ces extensions dans l’immédiat.

Mon impression ? Mitigée : The Core excelle tant pour la création d’un site d’entreprise que d’un photoblog (ou d’un blog de quelque type que ce soit), il est effectivement personnalisable à l’infini, mais en même temps, il est très gourmand en ressources.

Il faut donc bien paramétrer WordPress et avoir un hébergement haut de gamme et de qualité pour profiter pleinement de ce thème. Et passer par une extension de cache telle que W3 Total Cache ou WP Rocket.

Nous allons d’abord nous intéresser au cœur du thème, avant de de passer à sa personnalisation via un thème enfant.

The Core : dans les entrailles de la bête

Installation

Nous allons commencer par une installation, basique, sur une installation toute fraîche de WordPress. Aucune personnalisation, juste l’installation par défaut de la dernière version de notre CMS préféré.

Cette configuration convient pour des tests, pas pour un site mis en ligne sur internet ! Vous pouvez consulter l’article Installer et optimiser WordPress pour une installation complète de WordPress.

Une fois cette installation effectuée, il faut installer le thème. Je suis passé par un logiciel FTP, l’archive dépassant la taille de téléchargement autorisée par défaut avec WordPress.

The Core - FTP
The Core – FTP

Une fois le thème installé, nous nous rendons dans l’interface d’administration de WordPress, dans l’onglet Apparence > Thèmes. Il suffit de cliquer sur Activer, il n’y a rien à régler via l’outil de personnalisation (le Customizer) – tout se passe dans l’interface de personnalisation dédiée.

Parce que, entre autres raisons, la base du thème The Core, on y vient, est le framework maison de ThemeFuse : Unyson. D’autres thèmes ont pour base ce framework, dont Raita, qui habille ce blog.

Configuration

Quand vous cliquez sur le bouton Activer, The Core vous mène directement à l’étape suivante, pour installer tout ce dont il a besoin pour fonctionner : le framework Unyson bien sûr, un outil pour les feuilles de style, mais aussi deux sliders (Revolution Slider et LayerSlider). Et le contenu de démo, autrement dit les thèmes enfants, préconfigurés, avec pages, articles, images…

Écran de configuration post-installation
Écran de configuration post-installation

Première constatation : le thème n’est pas traduit en français. Rien de compliqué, mais il faudra le faire.

On a le choix entre trois configurations :

  • Par défaut, une installation complète
  • On a aussi le choix de n’installer que les extensions
  • Ou, si l’on est déjà passé par là (ou si on possède la version complète des sliders par exemple), on n’installe rien, il est possible d’installer et de configurer chaque extension manuellement par la suite. Mais sans son framework et l’outil pour les CSS, le thème ne fonctionnera pas correctement.

J’ai pour les besoins de l’article choisi une configuration complète : souvenez-vous, il s’agit d’une installation par défaut de WordPress, il n’y a que WordPress, et les thèmes et extensions par défaut.

La configuration terminée, The Core vous mène à l’écran suivant pour vous proposer une démo (équivalent à un thème enfant) :

The Core - Thèmes enfants
The Core – Thèmes enfants

Cette approche souffre – de mon point de vue – d’un défaut majeur : l’installation de la démo supprime toute donnée existante (articles, pages…), même si une sauvegarde est automatique effectuée. J’aurais préféré de vrais thèmes enfants – c’est pour cela que je suis parti du thème enfant généré lors de la configuration.

Eh oui, bon point pour The Core, si vous avez choisi l’une des deux premières options lors de la configuration, il crée et active automatiquement un thème enfant. Vierge, mais fonctionnel. Vous ne touchez pas au thème parent.

The Core - Thème enfant
The Core – Thème enfant

Ainsi, lors d’une mise à jour du thème, vous ne risquez pas de perdre les modifications que vous aurez effectuées.

Vous pouvez aussi créer vous-même votre propre thème enfant ; je vous explique comment faire sur No Tuxedo, dans un article invité (Pour modifier un thème WordPress, apprenez à créer un thème enfant !).

L’interface de personnalisation du thème

The Core est basé sur Unyson ; vous trouverez tout naturellement une interface de personnalisation similaire pour tous les thèmes créés à partir de ce framework.

L’interface est intuitive : elle fonctionne par onglets, vous pouvez effectuer tous les réglages avant d’enregistrer l’ensemble (mais je vous le déconseille – travailler sans filet de sécurité n’est jamais une bonne idée).

Interface de personnalisation
Interface de personnalisation

Une interface intuitive, mais riche – très riche en options pour créer un site au look unique, même sans toucher une seule ligne de code.

Les huit premiers onglets permettent de personnaliser tout ou presque – le neuvième nous indique si notre configuration de WordPress convient à l’utilisation du thème. Et c’est là que les choses se gâtent : The Core est gourmand, très gourmand !

En voici trois exemples :

  • Il est recommandé d’avoir 256 Mo de mémoire disponible
    the-core-memory-limit
  • Habituellement, le temps maximal d’exécution est réglé sur 300 secondes. The Core vous recommande 1500 secondes soit 25 minutes
    the-core-max-time
  • Le nombre de variables à transmettre est réglé sur 1000. Il est conseillé de régler cette variable sur 4000
    the-core-max-input-vars

Autant dire que si vous n’avez pas la main sur votre configuration d’hébergement, il ne vous sera pas possible de modifier les valeurs précitées – le thème peut fonctionner sereinement avec des valeurs inférieures – mais vous risquez de rencontrer quelques difficultés sur un site riche en contenu par exemple.

Au fil de ces huit onglets, vous allez pouvoir personnaliser votre thème : emplacement du menu, typographie des titres et sous-titres, des boutons de l’en-tête, du pied de page, des formulaires… la présentation des pages d’archives, les couleurs, la présence et l’emplacement du champ de recherche, le retour en haut de la page et son apparence, l’en-tête, le pied de page, tout ou presque est personnalisable.

Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez aussi créer une page personnalisée ou un gabarit réutilisable avec…

Le constructeur de page

Je vous ai expliqué dans un article précédent comment créer une page pour mettre vos photos en valeur, avec un constructeur de page : Ajoutez une rubrique photoblog à votre site existant avec Visual Composer. Le principe est le même. Mais l’outil est intégré au thème, en fait il fait partie du framework Unyson.

Visual Page Builder - Unyson / The Core
Visual Page Builder – Unyson / The Core

Voici un exemple de page réalisé avec Visual Page Builder :

Page en mode Visual Page Builder
Page en mode Visual Page Builder

Et son rendu :

Rendu de la page Visual Page Builder
Rendu de la page Visual Page Builder

Le constructeur de page vous propose trois types d’éléments :

  • Des éléments de mise en page : colonnes et sections (une section peut contenir des colonnes, mais pas l’inverse)
  • Des éléments dits « généraux » :
    • titres et sous titres (Special Headings)
    • blocs de texte
    • boxes avec image ou icone
    • séparateurs
    • derniers articles
    • compte à rebours
    • séparateurs
    • calendrier
    • zones de widgets (tous les widgets, en créant des barres latérales spécifiques)
    • formulaire de contact
    • bouton
    • liste
    • carte (google maps)
    • citation
    • tableaux
    • onglets
    • témoignages
    • espaces…
  • Des éléments de type « média » :
    • slider
    • images
    • vidéos
    • galerie
    • diaporama

Ces éléments vont vous permettre de construire des pages complexes avec une facilité déconcertante.

Et une fois ces pages créées, vous pouvez les enregistrer sous forme de gabarits (templates) : soit la totalité de la page créée, soit une section, un élément… que vous pourrez réutiliser partout sur le blog.

Après ce rapide tour d’horizon, nous allons passer à deux exemples concrets d’utilisation, le premier est basé sur…

Les thèmes exemples

Ces thèmes sont en fait des thèmes enfants, livrés avec The Core, préconfigurés et avec leur propre contenu. À utiliser avec précaution si vous avez un site déjà en place et fonctionnel.

Prenez plutôt une installation vierge de WordPress, en environnement de développement local, et appliquez l’un des thèmes exemples fournis. Vous pouvez visualiser les démos livrées avec le thème sur la page de démo du site ThemeFuse.

Démos du thème The Core
Démos du thème The Core

J’ai tenté le thème enfant Kaufman, dédié aux cabinets d’avocats, je l’ai personnalisé – sans toucher une ligne de code !

Images, textes, mise en page de l’ensemble en environ trois jours, sans la moindre prise de tête. Tout est intuitif, le constructeur de page d’Unyson fonctionne bien, même s’il n’a pas la puissance de celui livré avec Enfold de Kriesi ou du Divi Builder (tiens, pourquoi ne pas tenter d’utiliser The Core avec, en remplacement du constructeur natif ?).

Une bonne base donc, mais on peut aussi…

Créer son propre thème enfant

Lors de l’activation, The Core crée un thème enfant vierge. Utilisable immédiatement. J’ai tenté à partir de Child Theme Configurator, parce que j’avais utilisé la dernière option de configuration (autrement dit, pas de configuration du tout).

Je voulais voir s’il était possible d’utiliser…

The Core pour un photoblog

Parmi les thèmes enfant inclus dans The Core, il y a The Trip. Ce n’est pas exactement un photoblog, c’est en fait un blog voyage. Mais en y regardant bien, il montre les possibilités du thème pour mettre en avant vos photographies.

The Core - Thème enfant The Trip
The Core – Thème enfant The Trip

Même si le thème ne se focalise pas sur l’affichage des photographies (rien sur la gestion des images en mode portrait par exemple), on peut dire que The Core semble une bonne base pour habiller un photoblog.

Pour les galeries, il y a Jetpack, et pour l’affichage sous forme de slider, je vous renvoie à l’article Des extensions gratuites pour créer une galerie photo attrayante.

De fait… je cherche depuis quelque temps à remplacer le thème Bricks de mon photoblog, Pixto. J’ai donc tenté de le remplacer par The Core, ou plus exactement, par un thème enfant.

Réglages de l'image à la Une
Réglages de l’image à la Une

Point positif, il est possible de conserver l’aspect original de l’image à la Une (en fait, il y a 8 formats disponibles : original, carré, paysage en 16/9, 4/3, 2/1, et portrait en 9/16, 3/4 et 1/2).

Juste un petit regret : il n’est pas possible de régler une fois pour toutes le format par défaut. Avec mes plus de 1000 articles à passer au format original (le réglage par défaut est 16/9), manuellement, ce n’est pas envisageable.

Mais je suppose qu’un petit tour en base de données me permettrait de régler le problème via une unique requête SQL.

Je poserai la question à l’équipe de ThemeFuse, ils sont en principe réactif pour le support.

Pour régénérer l’ensemble des images, je passerai par l’extension Regenerate Thumbnails, elle est capable de mener la tâche à son terme sans le moindre problème.

J’ai modifié les gabarits des articles, modifié la largeur de la page, l’affichage dans les pages d’archives, réglé tout ce que je pouvais régler dans l’interface de personnalisation.

Le résultat ? Des images mises en valeur – jugez plutôt :

Page d'accueil
Page d’accueil
Article
Article

Donc, tout est pour le mieux dans le meilleur des monde. Oui – mais non. En fait, je me suis heurté à…

Des limitations techniques

Malheureusement, ma configuration d’hébergement est trop légère pour The Core, au vu du contenu du blog je suppose.

J’ai créé le thème enfant, il fonctionne bien, mais quand j’ai voulu le mettre en production, je suis allé d’erreur 500 en erreur 500.

Quelque opération que j’effectue dans l’administration de WordPress, la configuration du site ou même l’affichage d’articles, d’archives… mon VPS ne tenait pas la charge.

M.à.J. : le problème ne venait pas de The Core, mais d’une mauvaise configuration du serveur – comme quoi…

En conclusion

Après deux semaines à fouiller The Core dans tous les sens, après avoir créé deux thèmes enfants, après avoir essayé les exemples fournis avec le thème… j’utiliserai ce thème pour créer des sites d’entreprise, ou pour de petits à moyens blogs.

Il est possible, pour ne pas dire probable, que je trouverai des solutions pour contourner les limitations que j’ai rencontrées pour mon photoblog, Pixto.

Mais pour l’heure, je ne tenterai pas le diable, je n’installerai pas The Core sur un photoblog avec 1000 images et plus, qui plus est sur un hébergement trop léger, et sans suivre les recommandations quant à la mémoire, au temps d’exécution ou au nombre de variables que l’on peut envoyer en une seule passe.

Si vous, vous souhaitez vous procurer ce thème, il est disponible à la vente pour 59 $ HT (environ 53 €), soit 70.80 $ TTC (environ 63 €) sur Themeforest ou directement sur ThemeFuse.

Certains liens de cet article sont des liens affiliés, c’est à dire que si vous achetez un thème en les suivant, je toucherai éventuellement une petite commission, mais vous, vous ne payerez pas un centime de plus.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez sélectionner le texte en question et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Partager…
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Commenter

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.