Cet article prend 10 minutes à lire et comporte 2308 mots.

Vous cherchez une solution e-commerce gratuite, fiable et facile à mettre en œuvre ? Alors vous devez essayer WooCommerce ! Cet article vous explique pourquoi.

« WordPress, c’est pour les blogs. Moi, je veux un site marchand. »

Oui, mais… WooCommerce permet de créer un site marchand, avec WordPress. Mais peut‐on vrai­ment créer une boutique e‐commerce, complète, fiable et perfor­mante avec WooCommerce ?

Avant de répondre à cette ques­tion, voyons d’abord…

Quelques données brutes

À l’origine, WooCommerce est un fork (un déve­lop­pe­ment dérivé) de Jigoshop. C’est presque une tradi­tion dans la grande famille WordPress : n’oublions pas que WordPress lui‐même est un fork de b2 (projet du fran­çais corse Michel Valdrighi).

Lancée le 27 septembre 2011 (oui, huit ans bien­tôt), cette exten­sion déve­lop­pée par WooThemes est rache­tée en mai 2015 par Automattic, la société éditrice de WordPress.

Si l’on va faire un tour dans le dépôt WordPress, on trouve plusieurs solu­tions e‐commerce, ainsi que le nombre d’installations actives pour chacune. On trouve aussi (approxi­ma­ti­ve­ment) le nombre d’extensions liées à la solu­tion (nous les appel­le­rons des add‐ons ou modules complé­men­taires) – même si cette donnée est à rela­ti­vi­ser, une partie de ces exten­sions à l’extension n’étant plus main­te­nues, et une partie des résul­tats de la recherche ne concer­nant pas vrai­ment l’extension visée au départ (c’est d’autant plus le cas pour WooCommerce dans les plus de 300 pages de résul­tats propo­sées) :

  • WooCommerce, plus de 4 millions d’installations, plus de 6 000 exten­sions réper­to­riées, plus de 1200 thèmes compa­tibles sur Themeforest
  • Easy Digital Downloads, 60 000 instal­la­tions, plus de 600 exten­sions réper­to­riées, à peine 200 thèmes réper­to­riés sur Themeforest
  • WP e‐commerce, 20 000 instal­la­tions, plus de 1 000 exten­sions réper­to­riées, 2 thèmes le suppor­tant sur Themeforest
  • Jigoshop, plus de 400 instal­la­tions, une centaine d’extensions réper­to­riées, inconnu sur Themeforest

Il y a même eu une exten­sion fran­çaise, WPShop, toujours présente dans le dépôt WordPress, assez inté­res­sante, mais qui ne semble plus main­te­nue (le dernier article sur leur blog date de juin 2017, et l’extension est dite compa­tible avec WordPress v4.8.8) – dommage !

Le constat s’impose de lui‐même : LA solu­tion e‐commerce pour WordPress, c’est, dans la majo­rité des cas, WooCommerce.

Pourquoi choisir WooCommerce comme solution e‐commerce ?

À cette ques­tion simple, il y a deux niveaux de réponse :

  • si l’on consi­dère une solu­tion de e‐commerce quelle qu’elle soit (inté­grée ou non dans WordPress)
    • en choi­sis­sant une exten­sion WordPress pour créer votre boutique en ligne, vous l’intégrez dans un ensemble de solu­tions d’entreprise : WordPress peut servir à créer votre site d’entreprise, votre blog d’entreprise, et y adjoindre la boutique permet une meilleure commu­ni­ca­tion entre chacune des trois parties, ainsi qu’un design norma­lisé et iden­tique pour l’ensemble de votre site
    • compa­rée aux autres solu­tions e‐commerce open‐source (telles que Prestashop ou Magento) WooCommerce est d’une simpli­cité enfan­tine – sans pour autant être simpliste ou limi­tée en termes de fonc­tion­na­li­tés – loin de là
  • si l’on consi­dère WooCommerce par rapport aux autres solu­tions e‐commerce de WordPress
    • les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 4 millions d’installations actives, des milliers d’extensions pour en étendre les possi­bi­li­tés, et la possi­bi­lité de vendre tout type de produits : abon­ne­ments, produits virtuels, produits physiques… en gros, au détail… depuis votre site web ou depuis un ou plusieurs points de vente, le tout au sein d’une seule et même boutique centra­li­sée.
    • l’implication directe d’Automattic dans WooCommerce vous garan­tit la dura­bi­lité de l’extension et une inté­gra­tion avan­cée dans WordPress

Vous pouvez même créer une place de marché, multi‐vendeurs, avec des affi­liés, en prenant pour base WooCommerce et ses modules complé­men­taires. Autrement dit, le prochain Themeforest ou le prochain CDiscount, vous pouvez le construire, tech­ni­que­ment, avec WordPress et WooCommerce.

Oui, c’est possible, et WooCommerce tient la charge, même sur de grosses boutiques ; c’est ce qui ressort des propos suivants :

Nous avons vu des exemples de boutiques avec plus de 10 000 produits réper­to­riés, trai­tant des milliers de tran­sac­tions par minute. Dans ces cas‐là, ils béné­fi­ciaient d’un excellent support d’hébergement et de leur propre équipe de déve­lop­peurs concen­trée sur l’optimisation.

Shubham Nigam – Team Lead at Makewebbetter | HubSpot Integration Provider

Pour ceux qui doute­raient quand même de la capa­cité de WordPress à tenir la charge : dans le dépôt wordpress.org, vous trou­vez plus de 50 000 exten­sions, près de 7 000 thèmes, et un codex très régu­liè­re­ment consulté. Tout est ques­tion d’architecture. Ce qui est certain, c’est que worpress.org ne tourne pas sur un serveur mutua­lisé avec un serveur web Apache.

D’accord, je peux, mais ça va donner quoi ? Du basique ? Non ! Une boutique créée avec WooCommerce est inté­grée dans le site, son appa­rence est fonc­tion du thème que vous aurez choisi pour habiller votre site.

Le design des boutiques WooCommerce

L’équipe WooCommerce a même créé un thème gratuit spécia­le­ment conçu pour une boutique : Storefront. Et tout un stock de modules complé­men­taires, certains gratuits, d’autre payants, pour en chan­ger le design ou pour appor­ter des fonc­tion­na­li­tés supplé­men­taires, que vous pour­rez acqué­rir à l’unité ou en bundle.

Et même avec les thèmes que vous trou­ve­rez dans le dépôt WordPress (dont Storefront), l’apparence est pour le moins correcte, voyez plutôt la gale­rie ci‐dessous :

Aucun de ces thèmes n’est spéci­fi­que­ment conçu pour une boutique (excep­tion faite de Storefront), même s’ils sont compa­tibles avec WooCommerce (c’est à dire qu’ils sont prévus pour inté­grer une boutique, mais que ce n’est pas leur voca­tion première). Et pour­tant, même dans leur confi­gu­ra­tion d’usine, ils offrent une expé­rience utili­sa­teur agréable.

Que dire des thèmes orien­tés e‐commerce, que vous trou­ve­rez eux aussi dans le dépôt WordPress en version Lite, ou sur ThemeForest ou dans des boutiques spécia­li­sées en version complète, pour un prix allant géné­ra­le­ment de 45 à 65 € HT.

Les capacités d’extension de WooCommerce

En version de base, WooCommerce permet déjà de lancer une boutique, mais si vous vendez des abon­ne­ments par exemple, ce n’est pas possible sans ajou­ter un module complé­men­taire. Mais il y a un module complé­men­taire pour couvrir ce besoin.

Et c’est bien l’une des grandes forces de WooCommerce : son exten­si­bi­lité. Quel que soit votre besoin, il y a fort à parier qu’il existe un module complé­men­taire, voire plusieurs, pour couvrir ce besoin. Dans le dépôt WordPress (vous devriez toujours commen­cer par là) ou sur le site WooCommerce lui‐même.

Autre exemple : vous voulez inté­grer une solu­tion de paie­ment complé­men­taire, parce que vous avez un contrat avec votre banque. Il existe une centaine d’extensions gratuites ou payantes pour vous connec­ter à un service autre que Paypal ou Stripe.

Ou : la gestion de base des expé­di­tions ne vous satis­fait pas. Dans le dépôt WordPress, vous trou­ve­rez une exten­sion nommée Colissimo Delivery Integration, tout spécia­le­ment pour nous, les fran­çais ! Cerise sur le gâteau, elle est gratuite !

Des exemples de boutiques créées avec WooCommerce

Les exemples précé­dents sont des exemples, rien de plus. Ils ont été créés pour vous montrer l’apparence du produit avec des thèmes buts de décof­frage, sans aucune person­na­li­sa­tion. Mais dans la vraie vie, ça donne quoi ?

Vous pouvez déjà voir des exemples sur ce site, pour tout ce qui est instal­la­tion et dépan­nage. C’est un modèle de page produit person­na­lisé, créé avec Elementor et quelques add‐ons, la mise en page par défaut du thème (Astra) ne me conve­nant pas. Et j’ai remplacé la page d’accueil de la boutique par une page Prestations, vu que je n’ai pas à propre­ment parler une boutique, mais que je vends de la pres­ta­tion, dont une partie n’est pas gérée par WooCommerce mais par Bookly (la partie réser­va­tion, pour le déve­lop­pe­ment et les séances de coaching).

Et sur le site de WooCommerce, vous trou­ve­rez, là, des centaines d’exemples de boutiques réelles. Vous trou­ve­rez celle des All Blacks, de Singer ou de Soxs. J’ai retenu le site lamar­cozo, et voici ce que donne un produit, avant et après confi­gu­ra­tion :

Avant configuration
Après configuration

À noter qu’il y a une person­na­li­sa­tion pous­sée de la page produit, il y a une équipe derrière pour aller au‐delà de ce que propose WooCommerce par défaut, ou de ce qu’on peut obte­nir avec Elementor. C’est un bel exemple de ce que l’on peut faire, même si toutes les entre­prises n’ont pas la possi­bi­lité de s’offrir du déve­lop­pe­ment sur mesure.

Les capacités d’analyse de WooCommerce

Stats rapides
Stats rapides

WooCommerce n’est pas unique­ment un outil pour mettre des produits en ligne et pour encais­ser les ventes.

Le premier élément inté­res­sant, c’est un tableau de stats rapides dispo­nible dans le tableau de bord WordPress. Il détaille les ventes du mois et les éléments essen­tiels : les produits en stock faible et en rupture de stock, les commandes en attente, le total des ventes du mois, le produit le plus vendu…

Il y a aussi des rapports beau­coup plus détaillés, qui permettent de visua­li­ser les ventes par date, par produit, par caté­go­rie de produits, l’utilisation des codes promos, mais aussi les stocks de produits, les ventes par caté­go­ries (clients / invi­tés…). Et qui permet de les expor­ter au format CSV pour les impor­ter dans un tableur par exemple pour une analyse plus détaillée. Ci‐dessous un exemple de tableau des ventes par date :

Rapports détaillés WooCommerce
Rapports détaillés WooCommerce

D’autres exten­sions (pour la plupart payantes) permettent d’adjoindre un CRM assez complet à WooCommerce, et d’automatiser la plupart des tâches admi­nis­tra­tives. Vous pouvez égale­ment coupler WooCommerce à un CRM exté­rieur tels que Salesforces ou Hubspot, ou à Zapier pour le connec­ter aux autres appli­ca­tions dont vous vous servez dans votre entre­prise.

WooCommerce et le référencement

WordPress est réputé pour ses bonnes perfor­mances en termes de SEO, notam­ment grâce à ses URL person­na­li­sables (les perma­liens). Le simple fait d’avoir un lien tel que /boutique/rayon/produit (comme, par exemple, /boutique/boissons/boissons-froides/orange-pressee/) est plus parlant que /?pid=728.

Lors d’une recherche dans la barre d’URL de votre navi­ga­teur, la première solu­tion vous parlera, et vous retour­ne­rez sur la page. Dans le second cas, à moins d’avoir mémo­risé que l’identifiant produit 728 est celui du jus d’orange pres­sées…

Deux outils permettent d’optimiser encore le réfé­ren­ce­ment natu­rel d’une boutique WooCommerce : All in One SEO, même dans sa version gratuite, et Yoast SEO, via un module complé­men­taire, payant, Yoast WooCommerce SEO.

Mais, souvenez‐vous : les exten­sions SEO ne font pas le travail à votre place. Elles vous délivrent des conseils, que vous suivrez – ou pas – et qui ne valent que pour un site rapide, respon­sive et bien archi­tec­turé.

Les alternatives à WooCommerce

Nous avons vu au tout début de l’article (Quelques données brutes) que WooCommerce n’était pas la seule exten­sion e‐commerce propo­sée dans le dépôt WordPress. Que valent ses chal­len­gers ?

  • Easy Digital Downloads est une solu­tion très inté­res­sante, qui ne démé­rite pas, mais qui se limite à la vente de produits déma­té­ria­li­sés (des forma­tions, des télé­char­ge­ments, des abon­ne­ments…). Elle a été conçue à une époque où WooCommerce était plus limi­tée en termes de fonc­tion­na­li­tés. Depuis, ce que peut faire EDD (le petit nom d’Easy Digital Downloads), WooCommerce peut le faire. Pas l’inverse.
  • WP e‐commerce est égale­ment un chal­len­ger à consi­dé­rer. Si vous avez un besoin spéci­fique, et qu’il n’est pas couvert par WooCommerce (si, je vous assure, c’est possible !), allez faire un tour du côté de WP e‐commerce. Ce n’est pas une certi­tude, mais vous trou­ve­rez peut‐être ce que vous cher­chez – ou de quoi pallier les manques de WooCommerce.

Quant aux autres, elles ont leur utilité, leur aficio­na­dos, mais à moins d’avoir un besoin bien spéci­fique, ou de sérieuses compé­tences en déve­lop­pe­ment (PHP / MySQL), je ne vous les recom­mande pas.

Au‐delà des exten­sions e‐commerce de WordPress, il existe égale­ment d’autres solu­tions e‐commerce, si vous souhai­tez créer votre propre boutique :

  • Prestashop, une solu­tion made in France, très profes­sion­nelle, excel­lente même, tech­ni­que­ment. Mais elle ne permet pas d’intégrer aussi fine­ment l’ensemble des compo­santes d’un site web d’entreprise : Prestashop, c’est du e‐commerce, et rien d’autre. Si vous pensiez créer votre site et votre blog d’entreprise avec, et même s’il existe quelques exten­sions (payantes) pour le faire, le résul­tat sera loin d’égaler celui atteint avec WordPress + WooCommerce. D’autant que côté SEO, ce n’est pas terrible. Je l’ai testée, le seul reproche fonc­tion­nel que je lui ferais, c’est d’être complexe à utili­ser pour un utili­sa­teur lambda.
  • Magento : c’est une plate­forme extrê­me­ment puis­sante, mais qui souffre des mêmes lacunes que Prestashop pour la créa­tion d’un ensemble cohé­rent, et encore plus complexe à mettre en œuvre et à utili­ser, mais très perfor­mante en termes de SEO. Magento demande par contre bien plus de ressources serveur que WordPress ou Prestashop. Si vous pouvez dépen­ser quelques dizaines de milliers d’euros pour la créa­tion et l’entretien de votre solu­tion e‐commerce, c’est une solu­tion à envi­sa­ger. Si vous avez un budget restreint, oubliez Magento.
  • Avec Shopify, vous crée­rez votre boutique un peu plus rapi­de­ment qu’avec WooCommerce. Mais vous n’en serez pas proprié­taire. Vous paie­rez de 29$ à 299$ par mois pour votre boutique (avec WordPress et WooCommerce, vous aurez aussi besoin d’un héber­ge­ment, moins cher, mais payant tout de même). Vous n’aurez pas à vous préoc­cu­per des paie­ments, vous aurez juste une commis­sion préle­vée sur vos ventes (un peu moins élevée que celle de Paypal, un peu plus que celle de Stripe). C’est une solu­tion sans prise de tête, avec de bonnes perfor­mances SEO, mais moins puis­sante en version de base que WooCommerce.

En aparté, le blog Shopify est très inté­res­sant, les conseils dispen­sés sont appli­cables quelle que soit la plate­forme choi­sie, et leurs articles ne sont pas pollués par 10 000 popups, call to actions et autres inci­ta­teurs. Il y en a, mais suffi­sam­ment discrets pour ne pas vous pertur­ber dans votre lecture ou quand vous faites défi­ler la page. Un excellent exemple de blog d’entreprise !

En conclusion

Pour répondre à la ques­tion posée dans l’introduction, WooCommerce est une solu­tion e‐commerce rela­ti­ve­ment simple à mettre en œuvre, gratuite et perfor­mante. Très perfor­mante.

Au fil des ans et des versions, cette exten­sion s’est impo­sée comme la solu­tion e‐commerce par excel­lence sous WordPress. Elle n’est certes pas parfaite, loin de là, mais en la confi­gu­rant correc­te­ment, et grâce à ses modules complé­men­taires, elle permet de gérer à peu près tout ce que vous avez besoin de gérer dans une boutique.

Et pour vous, WooCommerce est‐elle LA solu­tion e‐commerce ?

D’autres articles sur WooCommerce sont en cours de rédac­tion.
Pour en être informé.e, abonnez‐vous à ma lettre d’information !

Certains liens de cet article sont des liens affi­liés ; c’est à dire que si vous ache­tez en suivant un des liens de cet article, vous ne paie­rez pas plus cher, et moi je touche­rai éven­tuel­le­ment une petite commis­sion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *