• Paru le 1 mars 2017 - mis à jour le 1 mai 2018

WordPress : .com ou .org ?

1310 mots - 6mn

WordPress : .com ou .org ?

1024 683 Tout sur WordPress

La diffé­rence entre wordress.com (plate­forme d’hébergement de blogs) et wordpress.org (moteur de blogs auto‐hébergés), les avan­tages et incon­vé­nients de l’un et de l’autre.

Connaissez‐vous la diffé­rence entre wordpress.com et wordpress.org ? Non ? Rassurez‐vous, vous n’êtes pas le(la) seul(e) 😉

Basées sur un moteur de blog commun (WordPress), ces deux solu­tions ne visent pas le même public, et ne présentent pas les mêmes avan­tages (et incon­vé­nients).

Avant de passer en revue les avan­tages et incon­vé­nients de chacune d’elles, intéressons‐nous d’abord briè­ve­ment à…

La genèse de WordPress

La toute première version offi­cielle de WordPress date du 27 mai 2003. Elle est basée sur b2/cafelog, un moteur de blog égale­ment à l’origine de b2evolution.

150 ­000 télé­char­ge­ments pour la version 1.5, plus d’un million pour la version 2.1, 14 millions pour la version 4.1… un succès jamais démenti avec des dizaines de millions de sites propul­sés par WordPress à ce jour (plus de 30% des sites web).

Le 21 novembre 2005, c’est au tour de wordpress.com d’ouvrir ses portes au grand public pour l’hébergement de blogs. C’est une plate­forme d’hébergement de blogs, tout comme Tumblr, CanalBlog ou Blogger.

Mais alors, il n’y a pas vrai­ment de rapport ? Eh bien si… le moteur de blog WordPress, qui propulse autant de blogs et de sites auto‐hébergés, est aussi celui qui fait tour­ner la plate­forme d’hébergement de blogs acces­sible depuis wordpress.com.

Les différences entre .org et .com

Si vous n’avez jamais  créé de site web, si vous n’avez jamais blogué, si votre site utilise une autre tech­no­lo­gie, si votre blog est propulsé par un autre moteur de blog, commen­cez par ouvrir un compte sur wordpress.com, vous pour­rez créer un blog (ou même un site web tout simple) gratui­te­ment, qui vous servira de plate­forme d’apprentissage. L’URL de votre blog (ou de votre site) sera xxxxxxxxx.wordpress.com et vous pour­rez vous fami­lia­ri­ser avec l’interface d’administration de WordPress. Créer un article, une page, un menu mettre en ligne des images, choi­sir un thème… l’interface est la même pour la version auto‐hébergée.

Et si vous passez à la version auto‐hébergée, votre compte vous sera quand même utile voire indis­pen­sable : un abon­ne­ment à wordpress.com est requis pour certains services comme Akismet (un anti­spam gratuit et très effi­cace) ou Jetpack (le couteau suisse des exten­sions WordPress).

Il existe trois diffé­rences majeures entre les deux versions :

  • Sur wordpress.com, vous n’avez pas à vous soucier de l’hébergement, de la mise à jour ou de la sauve­garde de vos données – pas plus que de la sécu­rité ou des perfor­mances
  • Si votre blog est hébergé sur wordpress.com, vous n’avez pas accès aux milliers d’extensions dispo­nibles pour wordpress.org (vous ne pour­rez pas créer de boutique en ligne par exemple)
  • Le choix de thèmes sera plus limité sur wordpress.com (envi­ron 440 thèmes sélec­tion­nés en amont par Automattic)

worpress.com

Les avantages

Le premier avan­tage, pour le blogueur débu­tant, c’est bien évidem­ment la gratuité – même si quelques publi­ci­tés peuvent être insé­rés à la fin de vos pages et articles. Vous pour­rez vous faire la main sans dépen­ser le moindre centime.

Mais au‐delà de la gratuité, en optant pour une formule payante, avoir son blog sur wordpress.com présente des avan­tages non négli­geables :

  • le nom de domaine est inclus
  • vous avez un espace de stockage de 6Go (dans l’offre Personnel) pour vos médias
  • votre blog est sauve­gardé tous les jours, et les 30 dernières sauve­gardes sont acces­sibles
  • les fonc­tion­na­li­tés de base de Jetpack sont dispo­nibles (fire­wall, partage, CDN via Photon, anti­spam, SEO, statis­tiques…)

En prenant en compte chacun des éléments, le prix (moins de 35 €) n’est pas très élevé : il corres­pond au prix à payer pour l’hébergement unique­ment chez un héber­geur clas­sique tel que OVH ou 1and1. Sans prise de tête lors de l’installation, avec une plate­forme (très) perfor­mante, en incluant la sauve­garde…

Les inconvénients

Le prin­ci­pal incon­vé­nient, c’est… en fait, tout dépend de ce que vous souhai­tez mettre en ligne. Ceci‐dit, on peut citer :

  • la limi­ta­tion au niveau des thèmes (envi­ron 440 dont la moitié de gratuits) et les limi­ta­tions au niveau de la person­na­li­sa­tion
  • l’impossibilité de modi­fier le compor­te­ment par défaut (pas de bouts de codes, pas d’extensions à instal­ler)
  • à moins de prendre la formule à 24$92 par mois, votre site sera estam­pillé « propulsé par WordPress », vous n’aurez pas d’optimisation SEO spéci­fique et surtout, vous ne pour­rez pas coupler votre site à Google Analytics.

wordpress.org

Les avantages

L’avantage majeur, c’est que l’on peut faire ce que l’on veut. Enfin, dans la limite des contraintes tech­niques.

Vous pour­rez instal­ler autant d’extensions que vous le voudrez (atten­tion aux perfor­mances !), modi­fier le compor­te­ment par défaut de WordPress ou en étendre les fonc­tion­na­li­tés, instal­ler le thème de votre choix (je vous recom­mande vive­ment de créer un thème enfant), accé­der aux statis­tiques de Google Analytics en plus de celles de WordPress…

Les inconvénients

Le revers de la médaille, c’est que si vous êtes seul maître à bord, vous avez de facto toutes les respon­sa­bi­li­tés entre vos (petites) mains.

Sécurité, anti­spam, perfor­mances… vous avez la barre et il n’y a pas de garde‐fou. Une erreur même minime peut réduire à néant des mois voire des années de travail !

Cette liberté implique un inves­tis­se­ment person­nel, en temps, et finan­cier égale­ment, même s’il ne sera pas forcé­ment très élevé.

La solution intermédiaire

Pour béné­fi­cier de tous les avan­tages de wordpress.com et de wordpress.org, il n’y a qu’une solu­tion : l’hébergement spécia­lisé.

Automattic (la société éditrice de WordPress) propose depuis peu un héber­ge­ment managé avec la dernière version de WordPress, un système de cache inté­gré, la sauve­garde auto­ma­ti­sée, un CDN, un certi­fi­cat SSL via Let’s Encrypt… et la possi­bi­lité de choi­sir libre­ment votre thème et les exten­sions dont vous avez besoin.

L’offre est dispo­nible sur pressable.com à partir de 20$83 par mois pour 1 à 5 sites et 60 000 pages vues par mois.

Il y a égale­ment une solu­tion made in France : WP Serveur. Pour 19€ HT par mois pour un site et 35 000 visites, avec les mêmes avan­tages que la solu­tion maison de WordPress (presstable.com), voire plus. Sécurité, sauve­garde, opti­mi­sa­tion, et, cerise sur le gâteau, les derniers thèmes (Extra, Divi, Nexus Magazine, Vertex, Explorable…) et exten­sions phare (Divi Builder, Monarch et Bloom) de la boutique Elegant Themes.

Siteground propose lui aussi un héber­ge­ment managé pour WordPress, pour un tarif nette­ment moindre à la base (à partir de 6€45 HT mensuels). Les sauve­gardes sont incluses (les 30 dernières sont dispo­nibles), par contre il vous faudra veiller à la sécu­rité, tout au moins côté WordPress – même si Siteground applique certaines règles de sécu­rité par défaut et audite régu­liè­re­ment le code des exten­sions les plus popu­laires.

C’est la solu­tion que je recom­mande, au vu des perfor­mances déli­vrées, de la qualité du support fourni et de la réac­ti­vité des inter­ve­nants. Le rapport qualité / prix est imbat­table.

Et maintenant…

Vous avez compris la diffé­rence entre word­press.com et word­press.org ? Ce  n’est pas très compli­qué – une fois qu’on le sait, cela va de soi 😏.

Lequel choi­sir ? Tout dépend de vos besoins, et de votre porte­feuille. Mais au moins, vous avez toutes les cartes en main pour effec­tuer votre choix.

Et vous, utilisez‐vous wordpress.com ou wordpress.org ? Un héber­ge­ment clas­sique ou managé ? Faites‐nous part de votre expé­rience via les commen­taires…

Certains liens de cet article sont des liens affi­liés, c’est à dire que si vous suivez ces liens, je touche­rai éven­tuel­le­ment une petite commis­sion, mais vous, vous ne paye­rez pas un centime de plus.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez sélec­tion­ner le texte en ques­tion et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Laisser une réponse

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.

    Partager…

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :